Plusieurs milliers de manifestants à Paris, le ministère annonce la hausse du forfait IVG
Brève

Plusieurs milliers de manifestants à Paris, le ministère annonce la hausse du forfait IVG

07.11.2010

Le ministère de la Santé a annoncé que les forfaits IVG versés par la Sécurité sociale aux établissements pratiquant des avortements devraient être augmentés de 50%. Selon le ministère, l'augmentation devrait être effective d'ici la fin de l'année. La hausse du forfait IVG représente un montant de 27 millions d'euros.

La faiblesse du forfait payé par la Sécurité sociale pour les IVG, ce qui rend son accès difficile aux femmes, est un des motifs d'une manifestation nationale qui a eu lieu samedi pour défendre le droit à l'avortement et l'hôpital public. L'appel à manifester a été lancé par trois associations féministes, l'Ancic (Association nationale des centres d'interruption de grossesse et de contraception), la Cadac (Coordination nationale pour le droit à l'avortement et à la contraception) et le Planning Familial. Selon les organisateurs, 5.000 personnes ont ainsi marché samedi à Paris derrière la banderole blanche et bleue "droit à l'avortement, non au démantèlement de l'hôpital public". La manifestation, partie de la place d'Italie, a rejoint à la Bastille le défilé contre la réforme des retraites.

Entre 2000 et 2006, le nombre d'établissements pratiquant des IVG est passé de 729 à 639, selon un rapport de 2010 de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas). Quelque 200.000 IVG sont pratiquées chaque année, chiffre stable depuis plusieurs années. Le manque d'attractivité financière a conduit nombre d'établissements privés à arrêter cette pratique, tandis que dans le public, l'heure est au regroupement dans de plus grandes structures, le tout provoquant un allongement des délais de prise en charge.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Assemblée

Les députés disent oui à la prescription par le pharmacien, non au médecin traitant opposable

L'Assemblée poursuit ce vendredi l'examen en séance plénière du projet de loi santé. Plusieurs mesures symboliques ont été prises ces dernières heures. Les députés sont finalement revenus sur une...29

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Bon usage du médicament : « des marges d’amélioration considérables » selon le patron de la Cnam

Nicolas Revel

Invité vendredi de la seconde édition du colloque sur le Bon usage du médicament*, Nicolas Revel, directeur général de l’Assurance maladie... 1

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir