Haïti en état d’alerte, le choléra atteint Port-au-Prince
Brève

Haïti en état d’alerte, le choléra atteint Port-au-Prince

24.10.2010

L'épidémie de choléra a atteint la capitale Port-au-Prince, a annoncé dans la nuit de samedi à dimanche l'Organisation panaméricaine pour la santé (OPS), une branche de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Information confirmée par un laboratoire du ministère haïtien de la santé publique. L'épidémie pourrait s’y propager rapidement, des milliers de sinistrés du tremblement de terre de janvier survivant à Port-au-Prince dans des villages de tentes, dans des conditions sanitaires précaires.

Le dernier bilan, communiqué samedi par les autorités sanitaires haïtiennes, faisait état de 220 morts en Haïti (dont 194 ont été enregistrés dans le département de l'Artibonite dans le nord) et plus de 3.000 personnes hospitalisées suite à l'épidémie de choléra qui s'est déclarée depuis quelques jours dans le pays.

Depuis jeudi, les autorités haïtiennes et les organisations humanitaires sont en état d'«alerte maximale» pour tenter de juguler l'épidémie de choléra. L'apparition de la maladie a été confirmée vendredi matin par le ministre haïtien de la Santé Alex Larsen, qui a indiqué qu'il s'agissait d'une souche «O1» de choléra, le «type le plus dangereux». Cette variante de la maladie est à l'origine de la majorité des flambées de la maladie dans le monde, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). «Nous sommes en état d'urgence sanitaire, c'est un nouveau malheur qui frappe le pays qui n'avait jamais connu cette maladie dans le passé», a déclaré le ministre, qui a mobilisé toutes les structures de santé du pays afin de faire face à cette situation. Le Dr Larsen s'exprimait après une réunion de crise qui a eu lieu vendredi en présence du président René Préval.

Le gouvernement haïtien a demandé vendredi à la Mission de stabilisation de l'ONU déployée en Haïti de coordonner la distribution des médicaments qui arrivent au pays pour soigner les personnes infectées, a indiqué le docteur Gabriel Thimoté, directeur général du ministère de la santé. Le même responsable annonçait que le Canada allait implanter un hôpital militaire et les Etats-Unis s'apprêtaient à livrer de grandes tentes afin de monter des centres de traitement.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Délégués

Accès aux soins : deux parlementaires et une généraliste proposent de « coacher » les médecins qui s'installent

Le député Thomas Mesnier (LREM Charente), la sénatrice Élisabeth Doineau (LREM Mayenne), ainsi que l'ex-présidente du syndicat de jeunes médecins Reagjir, le Dr Sophie Augros, ont remis ce lundi...5

Les médecins des centres de santé ne sont pas épargnés par les risques psycho-sociaux

centres médical

Les généralistes libéraux notamment sont particulièrement touchés par le burn-out. La surcharge de travail et la lourdeur des tâches... Commenter

Hypothyroïdie fruste, une nouvelle méta-analyse plaide pour l’abstention thérapeutique

hypothyroïdie

Faut-il ou non traiter les hypothyroïdies frustes ? Alors que le sujet prête à discussion depuis de nombreuses années, une méta-analyse... Commenter

Dermatologie LES PUNAISES DE LIT Abonné

Punaise de lit

Parasites cosmopolites, les punaises de lit prolifèrent en France. Cette parasitose donne des lésions cutanées sur les zones découvertes.... Commenter

Gériatrie VITAMINE D CHEZ LE SUJET ÂGÉ : DOSAGE ET SUPPLÉMENTATION Abonné

Vitamine D

Chez le sujet âgé, le dosage de vitamine D est indiqué et remboursé dans des indications limitées. Les seniors à haut risque doivent être... Commenter

A découvrir