Haïti en état d’alerte, le choléra atteint Port-au-Prince
Brève

Haïti en état d’alerte, le choléra atteint Port-au-Prince

24.10.2010

L'épidémie de choléra a atteint la capitale Port-au-Prince, a annoncé dans la nuit de samedi à dimanche l'Organisation panaméricaine pour la santé (OPS), une branche de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Information confirmée par un laboratoire du ministère haïtien de la santé publique. L'épidémie pourrait s’y propager rapidement, des milliers de sinistrés du tremblement de terre de janvier survivant à Port-au-Prince dans des villages de tentes, dans des conditions sanitaires précaires.

Le dernier bilan, communiqué samedi par les autorités sanitaires haïtiennes, faisait état de 220 morts en Haïti (dont 194 ont été enregistrés dans le département de l'Artibonite dans le nord) et plus de 3.000 personnes hospitalisées suite à l'épidémie de choléra qui s'est déclarée depuis quelques jours dans le pays.

Depuis jeudi, les autorités haïtiennes et les organisations humanitaires sont en état d'«alerte maximale» pour tenter de juguler l'épidémie de choléra. L'apparition de la maladie a été confirmée vendredi matin par le ministre haïtien de la Santé Alex Larsen, qui a indiqué qu'il s'agissait d'une souche «O1» de choléra, le «type le plus dangereux». Cette variante de la maladie est à l'origine de la majorité des flambées de la maladie dans le monde, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). «Nous sommes en état d'urgence sanitaire, c'est un nouveau malheur qui frappe le pays qui n'avait jamais connu cette maladie dans le passé», a déclaré le ministre, qui a mobilisé toutes les structures de santé du pays afin de faire face à cette situation. Le Dr Larsen s'exprimait après une réunion de crise qui a eu lieu vendredi en présence du président René Préval.

Le gouvernement haïtien a demandé vendredi à la Mission de stabilisation de l'ONU déployée en Haïti de coordonner la distribution des médicaments qui arrivent au pays pour soigner les personnes infectées, a indiqué le docteur Gabriel Thimoté, directeur général du ministère de la santé. Le même responsable annonçait que le Canada allait implanter un hôpital militaire et les Etats-Unis s'apprêtaient à livrer de grandes tentes afin de monter des centres de traitement.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...10

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 2

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir