Feu vert de la FDA américaine pour le Botox dans les migraines chroniques
Brève

Feu vert de la FDA américaine pour le Botox dans les migraines chroniques

16.10.2010

L'agence américaine des médicaments (FDA) a donné son feu vert vendredi aux injections de Botox pour traiter des migraines chroniques. Pour contrôler ces migraines récurrentes, le Botox, déjà utilisé en cosmétique pour effacer les rides, est administré toutes les douze semaines environ avec de multiples injections autour de la tête et du cou avant que les maux de tête ne se déclenchent. Les effets secondaires les plus fréquents dont ont fait part les malades traités pour des migraines chroniques lors des essais cliniques sont des douleurs dans le cou et au crâne.

L'Onabotulinumtoxine A est commercialisé sous le nom de Botox et de Botox Cosmetic par la firme américaine Allergan. Il s'agit de la toxine botulinique ou neurotoxique. Dans la mise en garde figurant sur les boîtes de Botox, il est indiqué que les effets de cette toxine peuvent se propager dans le corps au-delà de la zone des injections provoquant des symptômes similaires à ceux du botulisme. Les symptômes sont un gonflement et des difficultés à respirer pouvant être mortelles. Aucun cas confirmé de propagation du Botox à d'autres parties du corps n'a jusque-là été signalé quand ce traitement est utilisé aux doses recommandées en cosmétique contre les rides ou pour traiter les migraines chroniques.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Congrès de l'Isnar-IMG à Tours Aides à l'installation : les cafouillages du contrat CESP entre manque d’accompagnement et défaut d’information

Le contrat d’engagement de service public (CESP) a été créé il y a neuf ans. l’Intersyndicale des internes en médecine générale (Isnar-IMG) et l’Anemf ont donc jugé le moment opportun pour en faire...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 5

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir