Roche veut développer un dépistage plus fiable du cancer du col de l'utérus
Brève

Roche veut développer un dépistage plus fiable du cancer du col de l'utérus

11.10.2010

Roche et le Centre allemand de recherche contre le cancer (DKFZ) ont conclu un accord de recherche sur le cancer du col de l'utérus, afin de développer un nouveau test de dépistage, a annoncé lundi le groupe pharmaceutique suisse. L'accord avec le DKFZ, l'un des plus grands centres de recherche médicaux en Allemagne, permettra de « développer un nouveau test permettant de rendre le dépistage, le diagnostic et la classification du cancer du col de l'utérus encore plus précis » a estimé Paul Brown, directeur du dépistage moléculaire de Roche. « Notre système de dépistage permettra de détecter avec précision les femmes ayant un risque élevé de développer un cancer du col de l'utérus » a-t-il ajouté, cité dans un communiqué.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Publicité

L'Autorité de la concurrence veut revenir sur l'interdiction de publicité pour les médecins

Les médecins seront-ils un jour autorisés à faire de la pub ? Après le conseil d’État, l’Autorité de la concurrence ouvre, à son tour, la porte à cette possibilité, invoquant la jurisprudence...4

Plaidoyer pour le dosage des transaminases en routine

Dosage transaminases

« Alors que les généralistes n’hésitent pas à prescrire des glycémies, des créatininémies et des cholestérolémies dans le cadre de bilans de... 1

ECNi blanches, des premiers bugs avant le test national

Loading

Alors que les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur, souhaitaient cette année faire l’impasse sur les épreuves classantes... Commenter

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... Commenter

A découvrir