Alzheimer : un groupe d'experts propose une nouvelle définition
Brève

Alzheimer : un groupe d'experts propose une nouvelle définition

11.10.2010

Un groupe d'experts internationaux, conduits par le Français Bruno Dubois, propose une nouvelle définition de la maladie d'Alzheimer qui s'affranchit de la notion de démence et intègre une signature biologique de la maladie. « On dépoussière la définition de la maladie qui classiquement était anatomo-clinique, a expliqué à l'AFP le Pr Dubois (Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris). C'est-à-dire que le diagnostic était suspecté du vivant du patient au stade déjà évolué de démence et confirmé après le décès par la biopsie cérébrale ». Cette nouvelle approche, mise en ligne lundi par la revue spécialisée The Lancet Neurology, se base sur les nouveaux critères diagnostiques présentés en 2007 par le même groupe d'experts. Elle permettrait de définir la maladie d'Alzheimer dans près de 100 % des cas. « On intègre le fait qu'on a une signature biologique du vivant du patient pour dire que le diagnostic est clinico-biologique » a-t-il expliqué. La signature biologique inclut plusieurs marqueurs : mise en évidence par IRM d'une modification structurelle de l’hippocampe, mise en évidence par ponction lombaire d'une anomalie dans le liquide céphalo-rachidien (diminution du peptide amyloïde et augmentation de la concentration de la protéine tau) et la mise en évidence par imagerie fonctionnelle d'un métabolisme réduit dans certaines régions du cerveau. Le groupe d'experts définit également un état pré-clinique de la maladie d'Alzheimer. Le principal avantage de cette nouvelle définition, a souligné le Pr Dubois, est qu'elle va permettre de proposer des critères d'inclusion de patients pour des essais de nouveaux médicaments.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...3

Neuf patients sur dix utilisent le numérique pour gérer leur maladie chronique

.

Les nouvelles technologies sont devenues incontournables pour les patients atteints de maladies chroniques. Elles permettent notamment de... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... 3

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir