Arrêt de la prescription des antidiabétiques Avandia® et Avandamet®
Brève

Arrêt de la prescription des antidiabétiques Avandia® et Avandamet®

23.09.2010

L'agence française du médicament a décidé jeudi l'arrêt des prescriptions de deux antidiabétiques, Avandia® et Avandamet® à base de rosiglitazone en raison de risques cardio-vasculaires accrus liés à la prise de ces produits. Et elle demande aux médecins de ne plus faire ou renouveler d'ordonnance pour ces deux antidiabétiques, les deux seuls contenant de la rosiglitazone qui soient commercialisés en France. Concernant les patients traités actuellement par un médicament contenant de la rosiglitazone (environ 110.000 patients sont traités par rosiglitazone, dont 1/3 avec Avandia® et 2/3 par Avandamet®, selon l'Agence), l'Afssaps leur recommande «de ne pas arrêter leur traitement sans avoir pris l'avis de leur médecin et de le consulter dans les prochaines semaines pour adapter leur traitement antidiabétique.» Pour l'Afssaps, faute d'alternative spécifique à recommander pour remplacer la rosiglitazone, «c’est au prescripteur de faire le choix du médicament antidiabétique le plus adapté, en fonction de l’état clinique du patient et de l’évolution de son diabète».

Pour l’heure, les deux médicaments n'ont pas été retirés des pharmacies françaises, ni rappelés, en l’attente d’une décision de la Commission européenne. Mais il ne fait pas de doute que leur usage va être bientôt interdit dans l'Union Européenne. La décision de l’AFFSSAPS fait en effet suite à un avis du comité des experts de l'Agence européenne des médicaments (EMA) qui vient de conclure que les bienfaits apportés par l'Avandia® n'étaient pas suffisants par rapport aux risques (cardiovasculaires) qu'il présentait. L'EMA a donc recommandé la suspension de son autorisation de vente dans l'UE; décision transmise à la Commission européenne, à qui il revient de décider officiellement du retrait du médicament. De son côté, la FDA, homologue américaine de l'EMA, qui s'était penchée dès cet été sur la question de l'innocuité de l'Avandia®, a choisi de restreindre très sévèrement l'usage de l'antidiabétique aux Etats-Unis en limitant sa prescription aux seuls patients souffrant de diabète dit de type 2, sans aller toutefois jusqu'à totalement l'interdire.

Le laboratoire GSK a mis en place un numéro vert --0800.00.12.12-- pour répondre à toute question concernant Avandia/Avandamet.
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...11

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 3

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir