L’épidémie de grippe A(H1N1) a été déclarée deux mois trop tôt l’an passé
Brève

L’épidémie de grippe A(H1N1) a été déclarée deux mois trop tôt l’an passé

14.09.2010

Décidemment, on s’est peut-être affolé trop tôt l’an passé en France. La dernière pandémie de grippe A(H1N1) semble en effet avoir été déclarée dans l’Hexagone, deux mois avant qu'elle n'arrive, si l’on en croit une étude publiée lundi aux Etats-Unis. En France, les critères retenus pour définir cliniquement la grippe par les médecins généralistes sont une fièvre soudaine dépassant 39 degrés Celsius, des douleurs musculaires et des symptômes respiratoires, explique le Dr Jérôme LeGoff, du service de microbiologie de l'Hôpital Saint-Louis à Paris, principal auteur de cette recherche présentée à Boston à la 50e conférence annuelle de l'ICAAC (Interscience conference on Antimicrobial Agents and Chemotherapy). On se souvient que, sur ces critères, les niveaux épidémiques de la grippe A(H1N1) avaient été atteints durant la première semaine de septembre 2009. Or les analyses des laboratoires à travers le pays ne font alors état que de détection sporadique de ce virus et ce jusqu'à fin octobre. Durant cette période de huit semaines, ces chercheurs ont collecté et analysé 413 échantillons respiratoires et des informations cliniques prélevées sur des adultes et enfants dans les services d'urgence pour des symptômes grippaux. Seulement 16% de ces patients étaient infectés par A(H1N1), tandis que d'autres virus ont été trouvés chez 51% de ces personnes. «Il n'y avait aucune différence dans les symptomes cliniques entre les personnes infectées avec H1N1 et les autres virus», écrivent les auteurs.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Recertification

Reagjir dit oui à la recertification avec une visite obligatoire chez un médecin du travail

Le ministère de la Santé souhaite instaurer une recertification périodique des compétences des médecins. Un groupe de travail piloté par l'ex-doyen de Paris VI, le Pr Serge Uzan, doit remettre...12

Lyme : une erreur diagnostique dans plus de 80% des cas, d'après une étude française

Lyme

Une étude faite auprès de 301 patients ayant consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme, a été... 1

La moitié des médecins pensent que l'IA et les robots feront partie de leur quotidien en 2030

Robot

Comment les médecins envisagent-ils leur pratique dans 10, 20, 30 ans ?  La MACSF s'est intéressée à l'impact des nouvelles technologies... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir