Sanofi-Aventis veut acquérir Genzyme
Brève

Sanofi-Aventis veut acquérir Genzyme

30.08.2010

Le groupe pharmaceutique français Sanofi-Aventis a annoncé dimanche avoir proposé de racheter la société de biotechnologie américaine Genzyme pour environ 18,5 milliards de dollars (14,5 milliards d'euros) malgré le refus «persistant» de la biotech de discuter d'un rapprochement amical. «Le rapprochement des deux sociétés créerait un leader mondial dans le développement et la mise à disposition de traitements nouveaux, apportant à chacune d’elles de nouvelles opportunités de croissance significatives», souligne le communiqué.Sanofi offre 69 dollars (54 euros) par action aux actionnaires de Genzyme, un laboratoire de biotechnologies spécialisé dans le traitement des maladies orphelines.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Trop de temps passé devant les écrans, s'alarme Santé Publique France

Pour Santé publique France la situation est jugée "préccupante" ! Les conclusions de l'étude Esteban publiées ce jour sont claires : de façon globale, on constate une augmentation de la sédentarité...Commenter

Hépatite C, les hépatologues demandent la mise en place du dépistage universel

.

Alors qu’en France environ 75 000 personnes infectées par le VHC ignorent leur séropositivité, l’Association Française pour l'Étude du Foie... Commenter

L'ordre salue la réouverture du dialogue avec Ségur, mais attend des actes

.

C'est dans les nouveaux locaux de la rue Léon-Jost que le président de l'Ordre Patrick Bouet a tenu sa conférence de rentrée. L'occasion de... Commenter

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir