Le patron de la Mildt toujours hostiles aux "salles de shoot"
Brève

Le patron de la Mildt toujours hostiles aux "salles de shoot"

28.08.2010

Etienne Apaire, persiste et signe. Après avoir exprimé dès le début du mois son opposition aux salles de consommation supervisée de drogues, le président de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt), confirme dans un entretien à l’AFP que ce projet n’est "pas le choix du gouvernement" et que les dispositifs existants sont perfectibles mais suffisants. Etienne Apaire se dit toutefois "ouvert au débat", qui a enflé cet été en France, à propos d'un dispositif expérimenté dans 45 villes de huit pays, essentiellement européens. Mais il rappelle son opposition de principe: "Il est paradoxal de penser qu'on va réduire la consommation en permettant la consommation", soutient-il, prenant une nouvelle fois le contrepied de la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, et de la Secrétaire d'Etat à la Famille, Nadine Morano, qui se sont pour leur part prononcées pour une expérimentation. Etienne Apaire, dont la Mission est placée sous l'autorité du Premier ministre résume ainsi la position de Matignon. Il explique redouter que la consommation encadrée de drogues soit "une première marche" vers la dépénalisation de fait.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... Commenter

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir