Grande-Bretagne: la chirurgie de plus en plus utilisée pour traiter l’obésité
Brève

Grande-Bretagne: la chirurgie de plus en plus utilisée pour traiter l’obésité

27.08.2010

Les autorités sanitaires britanniques s’inquiètent du quasi décuplement entre 2003 et 2009 des opérations chirurgicales en Angleterre pour lutter contre l'obésité, craignant que les médecins ne les privilégient à d'autres méthodes, telles qu’éducation à une meilleur hygiène de vie ou traitements pharmaceutiques,. Selon des données publiées par le centre d'information du NHS vendredi, 480 interventions ont été menées en 2003-2004, alors que les chirurgiens ont procédé à 4.246 opérations de ce genre en 2008-2009 -soit une hausse de 785%- dont 2.210 bypass gastriques, 1.378 anneaux gastriques, 504 agrafages d'estomac ainsi que plus d'une centaine de ballons gastriques et une quarantaine de gastroplasties partielles ou totales. Outre-Manche, l'Institut national pour l'excellence clinique et sanitaire (Nice) préconise la chirurgie uniquement pour les cas d'obésité morbide. Mais les patients doivent d'abord avoir tenté d'autres méthodes de perte de poids. Le British medical journal a publié vendredi dernier une étude pointant une augmentation "exponentielle" des interventions liées à la perte de poids entre 2000 et 2007.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Retraite : les médecins libéraux risquent d'être les grands perdants de la réforme selon l'UFML-S

La réforme des retraites pilotée par Jean-Paul Delevoye constitue-t-elle une menace pour les médecins libéraux ? C'est la grande crainte de l'Union française pour une médecine libre - syndicat ...2

« Maximum 2 verres d'alcool par jour, et pas tous les jours » : SPF fixe de nouvelles limites

Verre de vin

Ces douze derniers mois, nos autorités sanitaires et le gouvernement ont été souvent critiqués pour leur laxisme en matière de lutte contre... Commenter

Médicament : les industriels se mobilisent pour réduire les ruptures de stock

Pénurie

« Non, les industriels n’organisent pas sciemment les ruptures de stock ! ». À l’occasion de la présentation de son plan d’action contre les... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir