Le gène du premier souffle du nouveau-né identifié
Brève

Le gène du premier souffle du nouveau-né identifié

19.07.2010

Un gène qui permet au nouveau-né de passer brutalement du milieu aquatique dans le ventre maternel à la vie à l'air libre et de respirer pour survivre, a été identifié par des chercheurs français. Leurs travaux, qui viennent d'être publiés dans une revue spécialisée américaine, The Journal of Neuroscience, ouvrent des perspectives pour mieux comprendre les troubles de la respiration chez l'homme depuis les apnées du sommeil jusqu'à la mort subite du nourrisson, principale cause de mortalité des nouveau-nés dans les pays occidentaux, selon le CNRS. On se demandait en effet comment les mammifères se préparent, in utero, pour modifier radicalement leur respiration au moment de leur naissance, et passer ainsi d'une vie intra-utérine aquatique à l'autonomie aérienne. Des chercheurs du CNRS, en collaboration avec les universités de la Méditerranée, Paris-Sud 11 et Paul Cézanne, en identifiant, chez la souris, un gène indispensable à la respiration et, par conséquent, à la survie à la naissance, apportent une réponse. Chez les mammifères, le foetus se développe dans un milieu liquide où le cordon ombilical est la source d'oxygène et les fonctions pulmonaires sont pratiquement absentes. On sait déjà que plusieurs circuits de neurones interviennent dans la respiration néonatale chez les mammifères. Dans une zone du cerveau postérieur, le groupe para-facial respiratoire regroupe ainsi des neurones qui impriment un rythme à l'origine de mouvements respiratoires automatiques. Les nouveau-nés de souris chez lesquelles le gène Tshz3 ne fonctionne pas, sont incapables de respirer et meurent à la naissance. Chez ces nouveau-nés de souris déficients, les neurones du groupe para-facial respiratoire ne présentent pas l'activité rythmique qui les caractérise. Ainsi, un seul gène, le gène Tshz3, est capable de contrôler, au niveau des neurones, le développement de composants du circuit indispensable à l'acquisition de la respiration à la naissance, notent les chercheurs.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Cancer domicile

Répondez à notre enquête Quelles solutions pour vos patients atteints de cancer à domicile ?

A l’heure du « virage ambulatoire », la cancérologie se déploie de plus en plus chez le patient. Pour le médecin généraliste comme pour les autres acteurs de soins de ville, c’est à la fois une...1

Agnès Buzyn annonce la mise en œuvre de la recertification des médecins

.

Agnès Buzyn avait déjà plutôt séduit l’Ordre des médecins lors de ses discours. La ministre de la Santé pourrait bien avoir à nouveau... 35

Pour les Français, les médecins prescrivent trop... sauf le leur !

.

Touche pas à mon toubib ! La dernière enquête de la Drees confirme une fois encore un attachement fort à son médecin traitant. 88 % de nos... 6

Gastro-entérologie LA CONSTIPATION Abonné

Constipation

Pathologie fréquente, assez souvent négligée, la constipation chronique nécessite d’être considérée et caractérisée. Sa prise en charge,... Commenter

Addictologie LA MALADIE DE LAUNOIS BENSAUDE Abonné

Maladie de Launoy Bensaude 2

Cette pathologie est une lipodystrophie rare, souvent rattachée à une intoxication alcoolique, et se traduit par le développement... Commenter

A découvrir