Raoul Briet préféré à Jean-Marie Le Guen à la tête du conseil de surveillance de l’AP-HP
Brève

Raoul Briet préféré à Jean-Marie Le Guen à la tête du conseil de surveillance de l’AP-HP

01.07.2010

Le Guen est battu et Delanoé n’est pas content. Le conseil de surveillance de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a en effet élu mercredi à sa présidence le haut fonctionnaire Raoul Briet, qui faisait face à la candidature de l’adjoint au maire socialiste Jean-Marie Le Guen. Dans un communiqué diffusé mercredi soir, le maire PS de Paris Bertrand Delanoë a exprimé ses «plus vifs regrets» que le choix du conseil «ne se soit pas porté sur un élu, un consensus ayant été trouvé pour que les CHU des autres grandes villes demeurent présidés par des élus». Il a aussi «salué tout le travail accompli par Jean-Marie Le Guen, président délégué sortant du Conseil d’Administration».

Le Dr Jean-Marie Le Guen -un des experts socialistes de la santé au Parlement- est la première victime colatérale de la réforme Bachelot. Le conseil de surveillance est en effet une nouvelle instance dans le monde hospitalier, créée par la loi "HPST", pour remplacer les conseils d'administration. Son rôle, surtout consultatif, est de se prononcer sur la stratégie de l'hôpital et de contrôler sa gestion. Tandis que les conseils d'administration étaient présidés obligatoirement par des élus, la loi Bachelot a ouvert la porte à de nouveaux profils à la tête des conseils de surveillance...

L'élection de M. Briet, magistrat à la Cour des comptes et membre de la Haute Autorité de santé (HAS), marque ainsi un tournant. Jean-Marie Le Guen, n'a recueilli que sept voix, contre huit pour Raoul Briet au troisième tour de vote. Le conseil est composé de cinq représentants des collectivités territoriales, de cinq représentants du personnel et de cinq personnalités qualifiées. Raoul Briet, fait partie de cette dernière catégorie: il a été désigné à ce poste par l'ancien ministre socialiste Claude Evin, qui dirige l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... 2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir