Raoul Briet préféré à Jean-Marie Le Guen à la tête du conseil de surveillance de l’AP-HP
Brève

Raoul Briet préféré à Jean-Marie Le Guen à la tête du conseil de surveillance de l’AP-HP

01.07.2010

Le Guen est battu et Delanoé n’est pas content. Le conseil de surveillance de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a en effet élu mercredi à sa présidence le haut fonctionnaire Raoul Briet, qui faisait face à la candidature de l’adjoint au maire socialiste Jean-Marie Le Guen. Dans un communiqué diffusé mercredi soir, le maire PS de Paris Bertrand Delanoë a exprimé ses «plus vifs regrets» que le choix du conseil «ne se soit pas porté sur un élu, un consensus ayant été trouvé pour que les CHU des autres grandes villes demeurent présidés par des élus». Il a aussi «salué tout le travail accompli par Jean-Marie Le Guen, président délégué sortant du Conseil d’Administration».

Le Dr Jean-Marie Le Guen -un des experts socialistes de la santé au Parlement- est la première victime colatérale de la réforme Bachelot. Le conseil de surveillance est en effet une nouvelle instance dans le monde hospitalier, créée par la loi "HPST", pour remplacer les conseils d'administration. Son rôle, surtout consultatif, est de se prononcer sur la stratégie de l'hôpital et de contrôler sa gestion. Tandis que les conseils d'administration étaient présidés obligatoirement par des élus, la loi Bachelot a ouvert la porte à de nouveaux profils à la tête des conseils de surveillance...

L'élection de M. Briet, magistrat à la Cour des comptes et membre de la Haute Autorité de santé (HAS), marque ainsi un tournant. Jean-Marie Le Guen, n'a recueilli que sept voix, contre huit pour Raoul Briet au troisième tour de vote. Le conseil est composé de cinq représentants des collectivités territoriales, de cinq représentants du personnel et de cinq personnalités qualifiées. Raoul Briet, fait partie de cette dernière catégorie: il a été désigné à ce poste par l'ancien ministre socialiste Claude Evin, qui dirige l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dictionnaire

« Doctoresse » ? L’Académie française valide, « ridicule » selon l'Association des femmes médecins

Il sera bientôt officiellement possible de prendre rendez-vous chez une « doctoresse » ! L’Académie française s’apprête à reconnaître l'utilisation du féminin pour les noms de métiers, selon une...Commenter

Hausse des arrêts de travail : les médecins satisfaits d'être mis hors de cause

Arrêt travail

Les syndicats de médecins libéraux ont accueilli très favorablement les propositions formulées par un groupe d'experts dans le rapport pour... Commenter

Dossier professionnel

ReprésentativitéSyndicats, la crise de foi Abonné

smil

Dans un contexte social profondément chahuté, les syndicats de médecins libéraux, qui négocient actuellement avec l'Assurance maladie le... 1

Gynécologie LA VAGINOSE BACTÉRIENNE Abonné

Vagin

La vaginose bactérienne, comme une infection à Gardnerella vaginalis, est un problème pour le praticien du fait de ses récidives... Commenter

ORL L’OSTÉOME DU SINUS FRONTAL Abonné

fmc

Les ostéomes des sinus de la face sont localisés au niveau frontal le plus souvent. Cliniquement, ils sont souvent asymptomatiques. Le... Commenter

A découvrir