Chimiothérapie : trois patients sur quatre souffrent de fatigue
Brève

Chimiothérapie : trois patients sur quatre souffrent de fatigue

01.06.2010

Trois patients sur quatre soignés pour un cancer souffrent de fatigue (77 %), premier effet indésirable du traitement de chimiothérapie aussi bien pour les malades que pour les professionnels de santé, selon une étude réalisée en 2009 et publiée mardi. Cette fatigue, intense ou très intense, est pour 37 % des malades le problème qui affecte le plus leur vie quotidienne, selon l'enquête « regards croisés », réalisée par l'Ifop en 2009 auprès de 250 médecins, 109 infirmières et 300 patients atteints d’un cancer du sein, d’un cancer du poumon, d’un cancer colorectal ou d’une hémopathie non myéloïde et sous traitement chimiothérapique.

La fatigue vient loin devant d’autres effets secondaires comme le préjudice esthétique (lié notamment à la chute des cheveux, 18 %), les nausées et vomissements (9 %) ou encore les douleurs (6 %). Pour 88 % des médecins, la fatigue des patients reste difficile à prendre en charge correctement. Pour les professionnels de santé, il faudrait encore disposer de traitements efficaces contre la fatigue et l’anémie induite par la chimio-thérapie.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... 1

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir