Diminuer les boissons sucrées pour réduire sa tension
Brève

Diminuer les boissons sucrées pour réduire sa tension

25.05.2010

Boire moins de boissons sucrées, une des principales sources de sucre dans le régime alimentaire américain, réduirait la tension artérielle, selon une étude publiée lundi dans le journal Circulation, publication de l'American Heart Association. Selon le Dr Liwei Chen, professeur à la faculté de santé publique de l'Université de Louisiane (sud), principal auteur de ces travaux, "une diminution de trois millimètres de mercure de la tension sanguine systolique devrait se traduire par une baisse de 8% de la mortalité résultant d'une attaque cérébrale et de 5% de maladies coronariennes". Or de telles diminutions de la tension systolique pourraient être obtenues en réduisant la consommation de boissons sucrées de deux verres quotidiennement, estime-t-il.

Les chercheurs ont analysé des données provenant d'un groupe de 810 adultes âgés de 25 à 79 ans dont la tension artérielle se situait avant le début de l'étude entre 12-8 et 13,9-8,9 considérée comme limite et entre 14-9 et 15,9-9,9 qualifiée d'hypertension phase un. Durant cette recherche de 18 mois, les participants se sont concentrés sur des efforts de perte de poids et de réduction de leur tension artérielle en faisant de l'exercice et en suivant un régime alimentaire sain. Au début de l'étude ils buvaient en moyenne un tiers de litre de boissons sucrées par jour. A la fin de l'étude ils ne buvaient plus en moyenne que la moitié de cette quantité quotidiennement. Cette réduction de la consommation de boissons sucrées s'est accompagnée d'une nette baisse de la tension systolique et diastolique, relèvent les auteurs de la recherche. Une fois pris en compte les facteurs habituels de risque d'hypertension, l'analyse des résultats de l'étude fait ressortir qu'une diminution d'une consommation par jour de boisson sucrée était liée à une baisse de 1,8 millimètre de mercure de la tension systolique et de 1,1 mm de mercure de la tension diastolique sur une période de 18 mois.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir