Travailler trop nuit gravement à la santé cardiaque
Brève

Travailler trop nuit gravement à la santé cardiaque

14.05.2010

Travailler trois heures de plus que la normale (7/8 heures par jour) expose à un risque accru de 60% de développer des problèmes cardiaques, selon une étude publiée cette semaine dans le European Heart Journal. Dans le cadre d'une vaste étude baptisée Whitehall II, 6 014 fonctionnaires londoniens âgés de 39 à 61 ans (4 262 hommes et 1 752 femmes) sans pathologie cardiaque ont été suivis pendant 11 ans en moyenne, jusqu'à 2002-2004. Au cours des 11,2 ans de suivi, 369 d'entre eux soit sont morts d'une maladie du cœur, soit ont eu un accident cardiaque non mortel ou une angine de poitrine. « Le lien entre les longues heures de travail et les maladies cardio-vasculaires est indépendant d'un ensemble de facteurs de risque mesurés au début de l'étude, tels que le tabac, le surpoids ou un taux élevé de cholestérol » a précisé le Dr Marianna Virtanen, qui a dirigé l'étude du Finnish institute of occupationnal health (Helsinki) et de University College London dans un communiqué. Ceux qui travaillent plus que la normale sont plutôt des hommes, plus jeunes que la moyenne du groupe, et occupant des responsabilités plus importantes. Si le lien entre les heures supplémentaires au travail et les maladies cardio-vasculaires semble clair, la cause l'est moins, selon les auteurs. Une piste pourrait être que le travail supplémentaire pourrait affecter le métabolisme ou masquer des états dépressifs, d'anxiété ou de manque de sommeil. Le « présentéisme maladif » qui voit, à l'inverse de l'absentéisme, des salariés venir travailler même malades, ignorant les symptômes et négligeant de consulter un médecin, pourrait également être en cause.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Oustric

Et si la future 4 e année de DES préparait l'installation ? le projet d'un généraliste contre les déserts

La désertification médicale est-elle une fatalité ? Même si la situation démographique est loin d'être réjouissante, le Pr Stéphane Oustric, nouveau président du Conseil départemental de Haute...6

NASH : beaucoup de molécules en développement mais les hépatologues restent prudents

stétose hépatique

Très peu connue il y a à peine 10 ans, la NASH (ou stéato-hépatite non alcoolique) bénéficiera-t-elle bientôt de traitements médicamenteux... Commenter

Protection solaire : les Français mal informés et très négligeants

Expo solaire

Il y a encore du boulot ! En termes d'information, d'importants progrès doivent être menés pour que les Français aient un avis plus juste... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme : la mise à jour des vaccins courants est au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir