L’Afssaps met en garde contre les produits de comblement des rides
Brève

L’Afssaps met en garde contre les produits de comblement des rides

11.05.2010

L'Afssaps a appelé mardi à la prudence dans l'utilisation des produits injectables destinés au comblement des rides, déconseillant les produits non résorbables. Les produits injectables de comblement des rides recourent en majorité aujourd'hui à l'acide hyaluronique. À la différence de la toxine botulique, utilisée également pour traiter les rides, ce ne sont pas des médicaments, mais des dispositifs médicaux : leur action anti-rides est mécanique. L'Afssaps a présenté mardi à la presse une classification de ces produits selon leur durée d'effet : résorbables lorsqu'ils s'éliminent naturellement entre 3 à 6 mois, lentement résorbables (entre 6 mois et un an), et non résorbables au-delà. « Moins les produits sont résorbables, plus le risque d'effets secondaires est important, a souligné Jean-Claude Ghislain, directeur de l'évaluation des dispositifs médicaux de l’Afssaps. Nous recommandons d'en rester aux produits résorbables ou lentement résorbables. Les produits non résorbables, peu utilisés, sont difficiles à maîtriser au fil du temps et franchement non recommandés aujourd'hui ». L'Afssaps souhaite également renforcer la vigilance vis-à-vis de ces produits. Elle recommande aux personnes qui y ont recours de bien conserver les données concernant les injections subies et met en garde contre le nomadisme qui conduit à se faire injecter des produits différents par des praticiens successifs.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Congrès de l'Isnar-IMG à Tours Aides à l'installation : les cafouillages du contrat CESP entre manque d’accompagnement et défaut d’information

Le contrat d’engagement de service public (CESP) a été créé il y a neuf ans. l’Intersyndicale des internes en médecine générale (Isnar-IMG) et l’Anemf ont donc jugé le moment opportun pour en faire...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 5

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir