L’Ined enquête sur la fin de vie auprès des médecins
Brève

L’Ined enquête sur la fin de vie auprès des médecins

02.05.2010

Une enquête sur la fin de vie en France va être entreprise par l’Institut national d’études démographiques (Ined), avec le concours du CepiDc de l’Inserm et de l’Observatoire de la fin de vie. Elle sera conduite en mai et juin auprès de plusieurs milliers de médecins ayant rempli un certificat médical de décès en décembre 2009.

Selon l’Ined, cette enquête vise à apporter aux autorités sanitaires et à l’opinion publique des données objectives sur les conditions de la fin de vie en France. Elle s’intéressera notamment «à la diffusion des soins palliatifs, au traitement de la douleur, à la nature des décisions médicales (non-instauration, poursuite, arrêt ou limitation de traitements, sédation etc.), et aux conditions dans lesquelles sont prises ces décisions, compte tenu de la loi Leonetti (collégialité, rôle de la personne de confiance, directives anticipées).» L’Ined précise que «le protocole de cette enquête garantit strictement l’anonymat du médecin et du patient décédé, ainsi que le secret médical» et qu’il a obtenu un avis favorable du Comité consultatif sur le traitement de l’information en matière de recherche dans le domaine de la santé (CCTIRS) et d’une autorisation de la Cnil. Les auteurs insistent sur l’importance de la participation des médecins interrogés, «car c’est de cette participation que dépendra la représentativité, et donc la qualité, de cette enquête, inédite en France à cette échelle.»

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...11

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 3

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir