Identification d’un «syndrome de stress informatique»
Brève

Identification d’un «syndrome de stress informatique»

28.04.2010

94% des américains ont déclaré devoir s'en remettre à des ordinateurs dans leur vie personnelle. Et près des deux tiers des utilisateurs d'ordinateurs ont eu besoin de contacter des techniciens ou ont souffert du «syndrome de stress informatique» durant l'année écoulée, selon une étude menée auprès de 1000 américains. Les pannes d'ordinateurs, leur lenteur au démarrage et l'exaspération provoquée par les interventions d'informaticiens conduisent à un nombre croissant de cas de «syndrome de stress informatique», selon cette étude mise en ligne par le Chief Marketing Officer Council (CMOC), une organisation qui regroupe 4.500 directeurs marketing de 70 pays. Cette étude identifie parmi les causes de ce syndrome des «ordinateurs et des appareils compliqués et frustrants, des pannes techniques, des infections par des virus, et les longues attentes (nécessaires) pour résoudre ces problèmes». «Les ordinateurs sont devenus tellement importants qu'ils sont devenus une épée à double tranchant», souligne Murray Feingold, un médecin crédité dans cette étude d'avoir identifié ce nouveau syndrome.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Retraite : les médecins libéraux risquent d'être les grands perdants de la réforme selon l'UFML-S

La réforme des retraites pilotée par Jean-Paul Delevoye constitue-t-elle une menace pour les médecins libéraux ? C'est la grande crainte de l'Union française pour une médecine libre - syndicat ...2

« Maximum 2 verres d'alcool par jour, et pas tous les jours » : SPF fixe de nouvelles limites

Verre de vin

Ces douze derniers mois, nos autorités sanitaires et le gouvernement ont été souvent critiqués pour leur laxisme en matière de lutte contre... Commenter

Médicament : les industriels se mobilisent pour réduire les ruptures de stock

Pénurie

« Non, les industriels n’organisent pas sciemment les ruptures de stock ! ». À l’occasion de la présentation de son plan d’action contre les... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir