Les infirmiers anesthésistes en colère
Brève

Les infirmiers anesthésistes en colère

22.04.2010

Une centaine d'infirmiers anesthésistes d'Ile-de-France se sont enchaînés jeudi matin aux grilles de l'Hôtel de ville de Paris pour protester contre la «mort annoncée» de leur métier. Ils dénoncent la non-reconnaissance de leur spécialité par le protocole Bachelot signé en février et la possibilité pour des infirmiers n'ayant pas suivi de formation de pratiquer des actes d'anesthésie. «Avec ce protocole, nous sommes persuadés que notre formation telle qu'elle existe aujourd'hui va disparaître alors que nous estimons que seuls les infirmiers anesthésistes peuvent pratiquer des actes d'anesthésie avec les médecins», dénonce Damien Guillou du collectif des infirmiers anesthésistes diplômé d'Etat.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Sénatoriales : des généralistes font leur entrée au Palais du Luxembourg

.

Suite au renouvellement partiel du Sénat, plusieurs médecins généralistes vont entrer pour la première fois à la Haute Assemblée. Bernard... Commenter

PMA, GPA, le grand libéralisme des Français

.

"La France est prête". C'est la ministre de la Santé qui le dit à propos de l'élargissement de l'accès à la PMA voulue par le gouvernement.... 4

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir