Le CISS s’interroge sur la revalorisation du C sans contrepartie
Brève

Le CISS s’interroge sur la revalorisation du C sans contrepartie

21.04.2010

Le CISS, collectif d’associations de patients, ne juge pas illégitime en soi la revalorisation du C (« pourquoi pas, on leur avait promis »), mais trouve que « c’est la méthode qui embarrasse ». Le collectif met en parallèle le coût de cette revalorisation (260 millions d’euros en année pleine) avec la hausse de 2 euros du forfait hospitalier (160 millions d’euros) et les derniers déremboursements (145 millions d’euros). Il regrette aussi qu’en « compensation de cette hausse, aucune garantie de meilleure répartition de leur offre ne leur a été demandée ».

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Recertification

Reagjir dit oui à la recertification avec une visite obligatoire chez un médecin du travail

Le ministère de la Santé souhaite instaurer une recertification périodique des compétences des médecins. Un groupe de travail piloté par l'ex-doyen de Paris VI, le Pr Serge Uzan, doit remettre...12

Lyme : une erreur diagnostique dans plus de 80% des cas, d'après une étude française

Lyme

Une étude faite auprès de 301 patients ayant consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme, a été... 1

La moitié des médecins pensent que l'IA et les robots feront partie de leur quotidien en 2030

Robot

Comment les médecins envisagent-ils leur pratique dans 10, 20, 30 ans ?  La MACSF s'est intéressée à l'impact des nouvelles technologies... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir