Meurtrier du RER: le ministère de la Santé saisit l’IGAS
Brève

Meurtrier du RER: le ministère de la Santé saisit l’IGAS

06.04.2010

Après le meutre du RER vendredi à Paris, Roselyne Bachelot va saisir l'Inspection générale des Affaires sociales (IGAS). Mais le ministère de la santé assure que le meurtrier présumé d'un voyageur dans le RER, vendredi à Paris, n'était «sous contrôle d'aucun établissement de soin» car «aucun tiers ou membre de sa famille» n'a fait la demande pour qu'il soit hospitalisé sous contrainte». «Au moment du drame, cette personne ne faisait l'objet d'aucune mesure d'hospitalisation sous contrainte,» a précisé le ministère à l’Agence France Presse, ajoutant que le suspect «consultait un psychiatre au sein d'un établissement».

Ces précisions du ministère de la Santé interviennent, alors que l’avocate du meutrier et sa mère ont dénoncé lundi des «dysfonctionnements» au sein de la police et des services médicaux, qui auraient été alertés par la mère du suspect sur la dégradation de l'état psychiatrique et la dangerosité de son fils. «Il y a eu des dysfonctionnements. Il faudra que des personnes s'expliquent», a déclaré à l'AFP Me Geneviève Touati, qui doit défendre l'homme de 28 ans mis en examen pour meurtre et incarcéré dimanche pour avoir tué un quinquagénaire en le poussant violemment contre un RER qui entrait à la station de la gare de Lyon. «La mère a vu le comportement de son fils se dégrader à grande vitesse. Elle a appelé les services médicaux et la police, mais la réponse donnée n'a pas été à la hauteur de la situation», a fustigé Me Touati. Dans des déclarations au journal Le Parisien, la mère a confirmé qu’elle avait tenté de tirer le signal d’alarme devant la dégradation de l’état psychique de ce fils qui souffrait de «troubles psychiatriques lourds (...) détectés en août 2005», et à l’égard duquel, elle sentait qu’il «pouvait commettre l’irréparable à chaque instant», a-t-elle dit.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...3

Neuf patients sur dix utilisent le numérique pour gérer leur maladie chronique

.

Les nouvelles technologies sont devenues incontournables pour les patients atteints de maladies chroniques. Elles permettent notamment de... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... 3

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir