Du rififi en vue à l’Assemblée et dans la rue sur la retraite des infirmières
Brève

Du rififi en vue à l’Assemblée et dans la rue sur la retraite des infirmières

29.03.2010

Travailler plus pour gagner plus ? C’est autour de cette logique sarkozienne, que le projet de loi sur la rénovation du dialogue social dans la fonction publique devrait donner lieu à de vifs affrontements mardi à l'Assemblée nationale. La gauche dénonçe le volet qui modifie le régime de retraite des infirmières, pendant qu’ne manifestation d’infirmières se déroulera ce jour-là à proximité du Palais-Bourbon.

Ce volet du projet de loi prévoit que les personnels infirmiers et paramédicaux devront individuellement choisir, à partir de juin entre une meilleure rémunération -2.000 euros nets par an en moyenne- assortie d'un départ à la retraite à partir de 60 ans ou bien le maintien de leur droit à la retraite à partir de 55 ans, sans revalorisation. Les députés PS et apparentés ont d'ores et déjà annoncé le dépôt de 5.500 amendements pour "dénoncer le double discours de Nicolas Sarkozy sur la réforme des retraites". "D'un côté, font valoir les députés socialistes, le président affirme ne pas vouloir passer en force et de l'autre, son gouvernement impose en moins de deux mois la modification d'un régime de retraite (...) massivement rejetée par les infirmières et leurs organisations syndicales".

La modification du régime de retraite des personnels infirmiers découle de la reconnaissance du diplôme d'infirmier au niveau licence, automatique pour les étudiants qui ont commencé leurs études à partir de 2009. Cela leur vaudra, à partir de 2012, d'être en catégorie A de la fonction publique hospitalière. Mais les infirmiers et paramédicaux déjà en poste devront choisir: soit passer en catégorie A, avec revalorisation salariale à la clé, mais avec, en contrepartie, obligation de travailler au moins jusqu'à 60 ans au lieu de 55, soit rester en catégorie B avec possibilité de retraite à 55 ans mais sans revalorisation salariale.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Cancer domicile

Répondez à notre enquête Quelles solutions pour vos patients atteints de cancer à domicile ?

A l’heure du « virage ambulatoire », la cancérologie se déploie de plus en plus chez le patient. Pour le médecin généraliste comme pour les autres acteurs de soins de ville, c’est à la fois une...Commenter

Agnès Buzyn annonce la mise en œuvre de la recertification des médecins

.

Agnès Buzyn avait déjà plutôt séduit l’Ordre des médecins lors de ses discours. La ministre de la Santé pourrait bien avoir à nouveau... 31

Pour les Français, les médecins prescrivent trop... sauf le leur !

.

Touche pas à mon toubib ! La dernière enquête de la Drees confirme une fois encore un attachement fort à son médecin traitant. 88 % de nos... Commenter

Gastro-entérologie LA CONSTIPATION Abonné

Constipation

Pathologie fréquente, assez souvent négligée, la constipation chronique nécessite d’être considérée et caractérisée. Sa prise en charge,... Commenter

Addictologie LA MALADIE DE LAUNOIS BENSAUDE Abonné

Maladie de Launoy Bensaude 2

Cette pathologie est une lipodystrophie rare, souvent rattachée à une intoxication alcoolique, et se traduit par le développement... Commenter

A découvrir