L’avenir de la médecine générale au menu du congrès de MG France à Lille
Brève

L’avenir de la médecine générale au menu du congrès de MG France à Lille

26.03.2010

«Généralistes de France, quelles envies, quels besoins ?» Sous cet intitulé tourné vers l’avenir de la médecine générale, MG France attend plusieurs centaines de médecins généralistes de toute la France au Palais des Congrès de Lille, à partir de vendredi 26 mars après-midi. Pour Claude Leicher qui a ravi la présidence de MG France à Martial Olivier-Koehret en décembre dernier, ce congrès 2010 est un peu le coup d’envoi d’une nouvelle stratégie, moins alignée sur le ministère de la Santé et plus conflictuelle. Les interventions du nouveau leader de MG France seront de ce point de vue très attendues, vendredi en début d’après-midi en ouverture du congrès, et dimanche midi pour sa cloture. Le congrès de Lille sera aussi l’occasion pour MG France de lancer sa campagne pour les élections aux URPS, vendredi à 17h45.

Plus autonome vis-vis des pouvoirs publics, MG France pratique aussi désormais une politique de main tendue vis-à-vis des autres syndicats. A suivre de ce point de vue, la table ronde sur «MG France et ses alliés syndicaux: vers une intersyndicale», programmée samedi à 18h00. Les jeunes de l’Isnar-IMG et du SNJMG et des syndicalistes de la FMF et d’Union Généraliste y sont notamment invités, avec en particulier la participation de Claude Bronner, co-président d’Union Généraliste, un ex des dissidents de la mouvance «MG-VA», qui fait son retour dans un congrès de MG France.

Enfin, après l’annonce par Nicolas Sarkozy mercredi d’une « grande concertation» sur la médecine de proximité, le syndicat explique que «le congrès de MG France vient à point nommé pour permettre à ses cadres d'élaborer et affiner leurs propositions pour sauvegarder une médecine générale de proximité accessible à tous sur tout le territoire.» A ce propos, les interventions de décideurs du monde de la santé seront à observer de près : discours de Roselyne Bachelot à 14h45 samedi, suivi d’une table ronde sur « la médecine générale libérale dans le système de santé,» au cours de laquelle s’exprimeront notamment Frédéric van Roekeghem, directeur général de la cnam et Michel Legmann, président du Conseil national de l’ordre et chargé de la mission sur la «refondation» de la médecine libérale.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Infirmière

Infirmière en pratique avancée : la profession dénonce un dispositif trop « hospitalier » et rectifie le décret

D'ici quelques jours, le ministère de la Santé devrait remettre aux syndicats de médecins une nouvelle version du décret encadrant les Infirmières en pratique avancée (IPA). Fustigée par l'ensemble...1

Épidémie de rougeole, où en est-on ?

Virus de la rougeole

On en parle moins, cependant l'épidémie de rougeole sévit toujours en Fance, puisque d'après le dernier bulletin hebdomadaire publié hier... 1

Agnès Buzyn, femme politique la plus influente du premier trimestre 2018

Agnès Buzyn

Stratégie de transformation du système de santé, plan prévention, financement des Ehpad… Depuis le début de l'année, Agnès Buzyn est sur... 1

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir