L’avenir de la médecine générale au menu du congrès de MG France à Lille
Brève

L’avenir de la médecine générale au menu du congrès de MG France à Lille

26.03.2010

«Généralistes de France, quelles envies, quels besoins ?» Sous cet intitulé tourné vers l’avenir de la médecine générale, MG France attend plusieurs centaines de médecins généralistes de toute la France au Palais des Congrès de Lille, à partir de vendredi 26 mars après-midi. Pour Claude Leicher qui a ravi la présidence de MG France à Martial Olivier-Koehret en décembre dernier, ce congrès 2010 est un peu le coup d’envoi d’une nouvelle stratégie, moins alignée sur le ministère de la Santé et plus conflictuelle. Les interventions du nouveau leader de MG France seront de ce point de vue très attendues, vendredi en début d’après-midi en ouverture du congrès, et dimanche midi pour sa cloture. Le congrès de Lille sera aussi l’occasion pour MG France de lancer sa campagne pour les élections aux URPS, vendredi à 17h45.

Plus autonome vis-vis des pouvoirs publics, MG France pratique aussi désormais une politique de main tendue vis-à-vis des autres syndicats. A suivre de ce point de vue, la table ronde sur «MG France et ses alliés syndicaux: vers une intersyndicale», programmée samedi à 18h00. Les jeunes de l’Isnar-IMG et du SNJMG et des syndicalistes de la FMF et d’Union Généraliste y sont notamment invités, avec en particulier la participation de Claude Bronner, co-président d’Union Généraliste, un ex des dissidents de la mouvance «MG-VA», qui fait son retour dans un congrès de MG France.

Enfin, après l’annonce par Nicolas Sarkozy mercredi d’une « grande concertation» sur la médecine de proximité, le syndicat explique que «le congrès de MG France vient à point nommé pour permettre à ses cadres d'élaborer et affiner leurs propositions pour sauvegarder une médecine générale de proximité accessible à tous sur tout le territoire.» A ce propos, les interventions de décideurs du monde de la santé seront à observer de près : discours de Roselyne Bachelot à 14h45 samedi, suivi d’une table ronde sur « la médecine générale libérale dans le système de santé,» au cours de laquelle s’exprimeront notamment Frédéric van Roekeghem, directeur général de la cnam et Michel Legmann, président du Conseil national de l’ordre et chargé de la mission sur la «refondation» de la médecine libérale.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

Plan Santé 2022 Buzyn : « Nous allons aider les médecins à répondre aux besoins de santé sur leur territoire »

La ministre de la Santé décrypte le plan santé présenté ce mardi par Emmanuel Macron. D'ici à 2022, le gouvernement veut créer 1 000 CPTS pour répondre aux besoins de santé sur les territoires,...12

4 000 assistants médicaux, exercice mixte à l'hôpital, fin du numerus clausus Les principales mesures du plan santé d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

Le plan santé dévoilé mardi par le chef de l'État comprend 54 mesures visant à réformer en profondeur le système de soins pendant le... 5

Entre espoirs et agacement, les médecins partagés après l'annonce du plan santé

Smiley

De très nombreux acteurs du monde médical ont commenté ce mardi le plan santé, présenté par Emmanuel Macron le matin même. Après les... Commenter

Pédagogie STRATÉGIES COGNITIVES ET ERREURS DIAGNOSTIQUES Abonné

Ampoule cassee

Comment les médecins font-ils pour poser des diagnostics et pourquoi se trompent-ils parfois ? Face à un patient, les praticiens génèrent... Commenter

Toxicologie  L’INTOXICATION AU PARACÉTAMOL Abonné

Paracetamol

Hautement hépatotoxique aux doses suprathérapeutiques, le paracétamol est à l’origine de l’une des intoxications les plus fréquentes.... Commenter

A découvrir