Cancer du poumon du non-fumeur: découverte d'une prédisposition génétique
Brève

Cancer du poumon du non-fumeur: découverte d'une prédisposition génétique

22.03.2010

Des variations génétiques pourraient contribuer à augmenter de façon significative le risque de développer un cancer du poumon chez des personnes n'ayant jamais fumé, selon une étude publiée lundi en ligne dans la revue The Lancet Oncology. Le tabagisme reste la première cause du cancer du poumon, les fumeurs ayant un risque quinze à vingt fois supérieur de développer ce type de cancer, comparé aux non fumeurs. Cependant, 15% des hommes et 53% des femmes qui développent un cancer du poumon n'ont jamais fumé (soit moins de 100 cigarettes dans toute leur vie). Un des facteurs de risque connu chez les non-fumeurs est le tabagisme passif. Récemment, plusieurs études génomiques ont identifié des variations génétiques qui pourraient avoir un effet modéré sur le risque de cancer du poumon. Mais jusqu'à présent, aucune n'avait été réalisée uniquement sur une population de non-fumeurs. Ping Yang (Mayo Clinic of Medicine, Rochester, Etats-Unis) et une équipe internationale de chercheurs, ont conduit une étude en quatre étapes pour tenter d'identifier des variations génétiques responsables d'une augmentation du risque de cancer du poumon chez les non-fumeurs. Ils ont identifié deux variations sur le chromosome 13 qui augmentent de près de 60% chez les non-fumeurs le risque développer un cancer du poumon. Selon les chercheurs, ces variants génétiques altéreraient l'expression du gène GPC5.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bernard Jomier

Bernard Jomier, un généraliste sur les bancs du Sénat

« Ce sera sans doute mon activité la plus compliquée à arrêter. » Bien que devenu sénateur en septembre dernier, Bernard Jomier voulait absolument continuer à exercer en tant que généraliste. Il a...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Santé des LGBT+ : de l'importance d'être un généraliste friendly

Gay pride

De nombreux patients LGBT+ (lesbiennes, gay, bisexuels et trans...), par peur de leur jugement, n’évoquent pas leurs orientations sexuelles... 3

Zoom en vidéo [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients

Zoom en vidéo - [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients-0

Pour la première fois en 2018, le Congrès de Médecine Générale consacrait une plénière à la spécificité du soin pour les personnes LGBTI... 3

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir