La Sécu mise sur la dialyse péritonéale, peu connue des généralistes
Brève

La Sécu mise sur la dialyse péritonéale, peu connue des généralistes

09.03.2010

4 milliards d’euros aujourd’hui, 5 milliards probablement en 2025 : la Sécu est préoccupée par la facture de l’insuffisance rénale chronique. Après avoir étudié les modalités de prise en charge des 61 000 patients traités en France, elle observe que 45 % de cette population est greffée et 55 % dialysée. Parmi ces derniers, 92 % sont hémodialysés et 8 % seulement en dialyse péritonéale. Alors que cette dernière est moins coûteuse (en moyenne 64 450 euros par an contre 88 608 euros dans le premier cas), la Cnamts estime -études internationales à l’appui- que davantage de patients pourraient en bénéficier. « On n’est pas mieux soigné avec l’une ou l’autre technique, explique le Pr Jean-Philippe Ryckelynck, chef de service de néphrologie au CHU Clémenceau de Caen. Le bénéfice en terme de qualité de vie est exactement le même. Et en terme de qualité de vie, cela dépend complètement de chaque patient et de ses souhaits. Or nous aimerions que le patient ait vraiment le choix ce qui n’est pas le cas actuellement ». Il existe en effet de très fortes disparités de traitement en fonction de régions : la dialyse péritonéale représente 3 % des dialyses en Aquitaine et plus de 25 % en Franche-Comté. Cette dernière est encore « mal connue des médecins, hors néphrologues, en particulier des généralistes » note le Pr Ryckelynck qui souhaite améliorer leur information. Pour l’Assurance maladie, le potentiel d’économie est évalué 155 millions par an.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

En Chine, un robot joue les généralistes pour pallier le manque de médecins

En Chine, on ne mise pas sur les assistants médicaux pour remédier à la désertification médicale mais sur les robots. La société iFlytek a créé « Xiaoyi » (petit docteur en chinois), premier robot...5

L'infirmier référent, le Sénat approuve l'idée d'un généraliste pour compléter le parcours de soins

Infirmier

Le Sénat a donné jeudi son feu vert, malgré un avis défavorable du gouvernement, à l'expérimentation du concept d'« infirmier référent »,... 2

Les réseaux sociaux, une nouvelle méthode de recherche scientifique

Réseaux sociaux

Les Français parlent de plus en plus de leur santé sur le web. Trois citoyens sur dix ont déjà évoqué ce sujet sur la toile, dont 73 % sur... 1

ORL  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE Abonné

ORL -  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE-0

Si des symptômes ORL persistent, même en l’absence de lésion évidente il faut rapidement adresser le patient à l’ORL pour rechercher une... Commenter

Anticoagulation LES AOD PASSÉS AU CRIBLE Abonné

Thrombose

Cette étude britannique du BMJ a comparé les risques et les bénéfices des trois AOD les plus prescrits à ceux de la warfarine. Les données... Commenter

A découvrir