Obama passera en force sur sa réforme santé
Brève

Obama passera en force sur sa réforme santé

04.03.2010

Dans la bataille autour de la réforme du système de santé, chaque jour apporte son lot de surprise. Mardi le président américain jouait l’ouverture, mercredi il est repassé à l’offensive. Dans un discours solennel prononcé mercredi 3 mars, Barack Obama a en effet annoncé qu’il entendait passer outre à l’opposition des Républicains sur sa réforme de la Santé. Le président exige désormais un vote final au Congrès dans «les toutes prochaines semaines» sur la réforme de l'assurance maladie , si nécessaire «à la majorité simple» en passant outre l'obstruction des républicains. «Je pense que le Congrès des Etats-Unis doit aux Américains un vote final sur la réforme de l'assurance maladie . Nous en avons débattu non seulement l'année passée, mais depuis des décennies», a déclaré M. Obama à la Maison Blanche, rappelant que «la réforme a déjà été votée à la Chambre à la majorité. Elle a déjà été votée au Sénat avec une majorité qualifiée de 60 voix» sur 100.

Mardi, dans une lettre aux dirigeants démocrates et républicains du Congrès il avait proposé d'inclure dans sa réforme de la couverture maladie quatre idées mises en avant par des élus républicains. Le "sommet" de jeudi réunissant des élus des deux partis a été «l'occasion de préciser les idées sur lesquelles nous sommes d'accord et celles sur lesquelles nous sommes en désaccord», soulignait M. Obama . «Les approches républicaines et démocrates sur la santé ont plus en commun que ce que les gens pensent», écrivait-il encore.

Le président se faisait fort par exemple d’inclure une proposition du sénateur Tom Coburn, lui-même médecin, qui vise à combattre la fraude à l'assurance santé en impliquant les professionnels dans des enquêtes sur les prestataires du secteur qui reçoivent des fonds publics. M. Obama proposait également de prendre en considération une idée soulevée par le sénateur Chuck Grassley : augmenter les remboursements des médecins qui travaillent dans le cadre du Medicaid (assurance santé pour les défavorisés). Les deux autres idées républicaines, que Barack Obama se montrait disposé à reprendre touchaient à la question des erreurs médicales et du développement de comptes épargne santé.

L’initiative du président américain s’est en réalité heurtée à une fin de non recevoir de l’opposition. D’où son attitude ferme de mercredi. En réponse, le chef de la minorité républicaine du Sénat, Mitch McConnell, avait en effet violemment critiqué les nouvelles suggestions du président : «Nous avons été surpris et déçus par votre dernière proposition de simplement mettre sur papier quelques propositions de bon sens, sur un projet de loi irrécupérable».

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Arrêt travail

Hausse des arrêts de travail : les médecins satisfaits d'être mis hors de cause

Les syndicats de médecins libéraux ont accueilli très favorablement les propositions formulées par un groupe d'experts dans le rapport pour « Plus de prévention, d'efficacité, d'équité et de...2

« Doctoresse » ? L’Académie française valide, « ridicule » selon l'Association des femmes médecins

Dictionnaire

Il sera bientôt officiellement possible de prendre rendez-vous chez une « doctoresse » ! L’Académie française s’apprête à reconnaître... 3

Selon France Alzheimer, les malades paient le déremboursement des anti-Alzheimer au prix fort

Concept Alzheimer

Le 1er août, le déremboursement des médicaments anti-Alzheimer entrait en vigueur. Sept mois plus tard, France Alzheimer publie un sondage... 2

Gynécologie LA VAGINOSE BACTÉRIENNE Abonné

Vagin

La vaginose bactérienne, comme une infection à Gardnerella vaginalis, est un problème pour le praticien du fait de ses récidives... Commenter

ORL L’OSTÉOME DU SINUS FRONTAL Abonné

fmc

Les ostéomes des sinus de la face sont localisés au niveau frontal le plus souvent. Cliniquement, ils sont souvent asymptomatiques. Le... Commenter

A découvrir