Les deux tiers des décès par accidents de la vie courante après 75 ans
Brève

Les deux tiers des décès par accidents de la vie courante après 75 ans

02.03.2010

Chutes, suffocations, noyades, intoxications, il y a eu, en 2006, plus de 18 500 morts du fait d'accidents de la vie courante (AcVC) en France, qui touchent surtout les personnes âgées victimes de chutes mais représentent la première cause de décès chez les enfants de 1 à 14 ans. Selon une étude réalisée par l'Institut de veille sanitaire, publiée mardi dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 18 549 décès imputables aux accidents de la vie courante ont été comptabilisés en 2006, soit 3,6 % de la mortalité totale. Le taux de mortalité, bas entre 5 et 14 ans, culmine au-delà de 75 ans : 122 pour 100 000, et même 584 pour 100 000 après 85 ans. Les deux tiers des décès (12 069) sont survenus chez des personnes âgées de 75 ans ou plus.

Les blessures provoquées par les accidents mortels sont principalement situées au niveau de la hanche (24 %) et de la tête (21 %). Dans 1 cas sur 2, il s'agit d'une fracture, et dans 1 cas sur 4 d'une atteinte des organes internes. La cause la plus fréquente des accidents est la chute (60 % des causes connues de décès par AcVC). Plus des trois-quarts surviennent chez des personnes de plus de 75 ans. Viennent loin derrière les suffocations, dont plus des deux tiers chez les plus de 75 ans, essentiellement par ingestion d'aliments provoquant l'obstruction des voies respiratoires. Elles sont suivies par les noyades (cause principale chez les moins de 15 ans), les intoxications, les accidents par le feu, et d'autres causes telles que faux mouvements, électrocutions…

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...3

Neuf patients sur dix utilisent le numérique pour gérer leur maladie chronique

.

Les nouvelles technologies sont devenues incontournables pour les patients atteints de maladies chroniques. Elles permettent notamment de... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... 3

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir