Des vaccins longue conservation mis au point
Brève

Des vaccins longue conservation mis au point

23.02.2010

Des chercheurs britanniques ont mis au point un processus bon marché permettant de fabriquer des vaccins qui se conservent même à des températures tropicales, révèle une étude. Cette technologie, mise au point par l'entreprise britannique Nova Bio-Pharma Technologies, permet de ne pas avoir à réfrigérer ou congeler les vaccins. Cette avancée pourrait révolutionner les efforts de vaccination dans les pays en développement, soulignent les auteurs de cette étude parue dans la revue Science Translational Medicine datée du 17 février. Ces chercheurs ont en effet démontré qu'il était possible de stocker pendant quatre mois, sans aucune dégradation, deux différents vaccins dans des membranes à base de sucre jusqu'à 45 degrés Celsius. Ces mêmes vaccins pouvaient se conserver pendant un an jusqu'à 37 degrés Celsius avec seulement de très faibles pertes du vaccin récupéré dans la membrane. La membrane est attachée à une seringue conventionnelle et remplie de liquide pour dissoudre le vaccin avant de l'injecter.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...3

Neuf patients sur dix utilisent le numérique pour gérer leur maladie chronique

.

Les nouvelles technologies sont devenues incontournables pour les patients atteints de maladies chroniques. Elles permettent notamment de... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... 3

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir