Les dauphins pourraient aider à soigner le diabète
Brève

Les dauphins pourraient aider à soigner le diabète

21.02.2010

Les dauphins seraient le premier modèle naturel d'étude pour le diabète adulte humain, ouvrant la possibilité de découvrir des traitement contre cette maladie responsable de 5% des décès annuels dans le monde, selon des travaux parus jeudi. Ces recherches révèlent que des dauphins à gros nez, espèce la plus connue de ce mammifère marin, peuvent à tout moment provoquer un état physiologique ressemblant au diabète.

Ces communications sont publiées dans la revue américaine Science datée du 18 février et ont fait l'objet d'une présentation à la conférence annuelle de l'American Association for the Advancement of Science (AAAS) réunie du 18 au 22 février à San Diego (Californie). Ce mécanisme résulte probablement du régime alimentaire de ces cétacés très riche en protéines et très faible en glucides qui pourraient déclencher une série de changements dans la chimie du corps, identiques à ceux observés chez les humains souffrant de diabète. «Alors que des humains consomment des aliments riches en protéines pour contrôler leur diabète, les dauphins paraissent avoir développé un état ressemblant au diabète pour les aider à maintenir un régime riche en protéines», explique Stephanie Venn-Watson, directrice des recherches cliniques à la "National Marine Mammal Foundation" (NMMF), un organisme à but non lucratif ayant contribué à cette étude.

D'autres indices collectés durant cette étude montrent que les humains et les dauphins pourraient aussi avoir des maladies chroniques similaires liées au diabète telle que la résistance à l'insuline, l'hémochromatose (taux excessif de fer dans le sang) ainsi que des calculs rénaux.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
vaccins

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit bouclé en mars mais jamais rendu public » sur la toxicité...Commenter

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... Commenter

30 minutes d'activité physique évite un décès sur 12 !

sport

Un article du Lancet venant de paraître, indique qu’un décès sur 12 pourrait être évité, avec 30 minutes d’activité physique pratiquée cinq... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir