La HAS se penche sur la prise en charge médicale des transexuels
Brève

La HAS se penche sur la prise en charge médicale des transexuels

19.02.2010

Délais d'attente trop longs, durée du parcours de soins, difficultés juridiques et financières : la Haute Autorité de Santé (HAS) dresse un état des lieux de la prise en charge médicale des transsexuels en France, dans un rapport publié vendredi. Ce rapport, un des tout premiers travaux français sur le sujet, «s'inscrit dans l'évolution de la situation du transsexualisme en France», après la publication la semaine dernière d'un décret qui sort le transsexualisme de la liste des affections psychiatriques.

La HAS préconise la constitution d'équipes multidisciplinaires (psychiatres, endocrinologues, chirurgiens) dans des «centres de référence», et la désignation au sein de chaque équipe d'un coordinateur. Elle suggère l'implication d'un juriste «afin d'améliorer la coordination entre le travail médical et les démarches administratives». Les transsexuels consultés par la HAS regettent le délai trop long entre l'intervention chirurgicale et le changement d'état-civil, qui nécessitent parfois plusieurs années et qui retarde notamment la prise en charge à 100% des traitements hormonaux. De leur point de vue, le changement d'état-civil, selon les personnes transsexuelles, devrait pouvoir être obtenu même en l'absence d'intervention chirurgicale pour les personnes qui ne la souhaitent pas. Les personnes transsexuelles consultées constatent aussi «une grande variabilité de l'étendue des prises en charge par l'assurance maladie».

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Recertification

Reagjir dit oui à la recertification avec une visite obligatoire chez un médecin du travail

Le ministère de la Santé souhaite instaurer une recertification périodique des compétences des médecins. Un groupe de travail piloté par l'ex-doyen de Paris VI, le Pr Serge Uzan, doit remettre...16

Lyme : une erreur diagnostique dans plus de 80% des cas, d'après une étude française

Lyme

Une étude faite auprès de 301 patients ayant consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme, a été... 1

La moitié des médecins pensent que l'IA et les robots feront partie de leur quotidien en 2030

Robot

Comment les médecins envisagent-ils leur pratique dans 10, 20, 30 ans ?  La MACSF s'est intéressée à l'impact des nouvelles technologies... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir