Moins d'un Français sur deux prêt à participer à un essai clinique
Brève

Moins d'un Français sur deux prêt à participer à un essai clinique

09.02.2010

Moins d'un Français sur deux (46%) se dit disposé à participer à un essai clinique, selon un sondage Ifop pour l'Institut Lilly publié mardi. Une très grande majorité des personnes interrogées (94%) estime que les essais cliniques « sont indispensables pour garantir la fiabilité des médicaments » et 74% jugent qu'ils « sont suffisamment encadrés ». Néanmoins, 61% estiment qu'ils « comportent trop de risques pour les patients ». Les connaissances des Français apparaissent limitées sur plusieurs points : ainsi à peine un quart d'entre eux sait que les essais cliniques sont pratiqués exclusivement sur des êtres humains. 70% des personnes interrogées déclarent à tort que les essais sur les enfants et adolescents sont interdits. La durée des essais avant la commercialisation d'un médicament est également largement sous-estimée : 77% des Français évaluent cette phase à 3 ans ou moins, alors que la réalité est plus proche de 10 années. Enfin, le cancer constitue la première maladie sur laquelle les Français souhaitent que le recherche et les essais cliniques se concentrent: 74% la citent, contre 34% pour le sida et 36% pour la maladie d'Alzheimer. Pour faire connaître la recherche clinique, l'Institut Lilly va diffuser dans les cabinets médicaux 250 000 brochures pour le grand public et 50 000 brochures destinées aux médecins. Un site internet dédié a par ailleurs été lancé : www.larecherchecliniqueetvous.com.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Recertification

Reagjir dit oui à la recertification avec une visite obligatoire chez un médecin du travail

Le ministère de la Santé souhaite instaurer une recertification périodique des compétences des médecins. Un groupe de travail piloté par l'ex-doyen de Paris VI, le Pr Serge Uzan, doit remettre...12

Lyme : une erreur diagnostique dans plus de 80% des cas, d'après une étude française

Lyme

Une étude faite auprès de 301 patients ayant consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme, a été... 1

La moitié des médecins pensent que l'IA et les robots feront partie de leur quotidien en 2030

Robot

Comment les médecins envisagent-ils leur pratique dans 10, 20, 30 ans ?  La MACSF s'est intéressée à l'impact des nouvelles technologies... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir