Les infirmières choisiront en juin entre gagner plus et travailler moins longtemps
Brève

Les infirmières choisiront en juin entre gagner plus et travailler moins longtemps

03.02.2010

Les infirmières devront individuellement choisir à partir de juin entre une meilleure rémunération, de 2 000 euros nets par an en moyenne, et le maintien de leur droit à la retraite à 55 ans, selon un protocole d'accord présenté mardi par le ministère de la Santé aux syndicats.Ce texte, dont l'essentiel du contenu était déjà connu, est consacré aux conséquences de la reconnaissance du diplôme infirmier au niveau licence. Cette reconnaissance sera automatique pour les étudiants qui ont commencé leurs études à partir de 2009, ce qui leur vaudra à partir de 2012 d'être en catégorie A de la fonction publique hospitalière et non plus en catégorie B. Pour les infirmiers déjà en poste en catégorie B, un droit d'option sera proposé: passer en catégorie A en 2010, avec revalorisation salariale à la clé mais en perdant leur droit de départ à la retraite à 55 ans, ou rester en catégorie B, en gardant ce droit, accordé au titre de la pénibilité. Le droit d'option pour les infirmières en poste s'ouvrira au mois de juin et pourra s'exercer pendant six mois.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Congrès de l'Isnar-IMG à Tours Aides à l'installation : les cafouillages du contrat CESP entre manque d’accompagnement et défaut d’information

Le contrat d’engagement de service public (CESP) a été créé il y a neuf ans. l’Intersyndicale des internes en médecine générale (Isnar-IMG) et l’Anemf ont donc jugé le moment opportun pour en faire...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 5

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir