Bachelot veut des indicateurs des inégalités sociales en santé
Brève

Bachelot veut des indicateurs des inégalités sociales en santé

12.01.2010

Roselyne Bachelot a conclu lundi soir le colloque consacré aux inégalités sociales de santé, organisé à sa demande par la direction générale de la santé et l’institut de recherche en santé publique avec la collaboration du Haut conseil de la santé publique. Au cours de ce colloque sont intervenus notamment, Sir Michael Marmot, président de la commission « Déterminants sociaux de la santé » de l’OMS, Owen Metcalfe, de l’Institut de santé publique d’Irlande, membre du consortium européen « Determine », regroupant 59 institutions gouvernementales, agences ou associations de 26 pays de l’Union Européenne et dont les « objectifs spécifiques sont notamment d’identifier et d’évaluer les politiques et les pratiques nationales pour promouvoir l’équité en santé » et Thierry Lang, auteur du rapport sur les inégalités sociales de santé du Haut conseil de la santé publique. Selon le ministère, « l’ensemble des intervenants ont insisté sur la notion d’un gradient dans les inégalités sociales de santé, gradient traversant l’ensemble des catégories sociales plutôt que sur une vision dichotomique, distinguant les personnes en situation de précarité des autres ». Dans son discours de clôture, la ministre a indiqué que les objectifs de la prochaine loi de santé publique devront intégrer la nécessité de réduire les inégalités sociales de santé en modifiant les déterminants de l’accès aux soins, à la prévention et au dépistage. Elle a insisté sur la nécessité « de disposer d’indicateurs de santé qui tiennent compte des inégalités sociales et territoriales ». L’approche transdisciplinaire avec l’appui des sciences sociales est selon elle indispensable.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bernard Jomier

Bernard Jomier, un généraliste sur les bancs du Sénat

« Ce sera sans doute mon activité la plus compliquée à arrêter. » Bien que devenu sénateur en septembre dernier, Bernard Jomier voulait absolument continuer à exercer en tant que généraliste. Il a...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Santé des LGBT+ : de l'importance d'être un généraliste friendly

Gay pride

De nombreux patients LGBT+ (lesbiennes, gay, bisexuels et trans...), par peur de leur jugement, n’évoquent pas leurs orientations sexuelles... 3

Zoom en vidéo [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients

Zoom en vidéo - [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients-0

Pour la première fois en 2018, le Congrès de Médecine Générale consacrait une plénière à la spécificité du soin pour les personnes LGBTI... 3

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir