Un nouveau "Monsieur recos" à la HAS
Brève

Un nouveau "Monsieur recos" à la HAS

08.01.2010

Le Dr Michel Laurence a été nommé chef du service des bonnes pratiques professionnelles  au sein de la Direction de l’Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins (DAQSS) de la Haute Autorité de Santé (HAS). A ce poste, cet ancien médecin libéral, qui a travaillé dans l’industrie à partir de 1993, aura notamment pour missions "d’organiser et d’encadrer la production, la diffusion et la mise en œuvre des recommandations de bonnes pratiques produites par la HAS et celles établies dans le cadre de partenariats et de labels."

en 2004 en qualité de chef de projet au sein du service des bonnes pratiques professionnelles. Michel Laurence -qui avait rejoint la HAS en 2004- succède à Patrice Dosquet.

 

 

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Excédé par la multiplication des PV, un généraliste du Mans menace d'arrêter ses visites

La bataille pour le stationnement gratuit des médecins en visite se poursuit du côté du Mans. Un généraliste, excédé de se faire verbaliser, a décidé d'écrire au maire de la commune. Installé...2

Enquête : qu'attendez-vous de la recertification ?

recertification

Le gouvernement souhaite mettre en place une recertification périodique des compétences des médecins. Beaucoup d’incertitudes entourent... 9

Arrêts maladies frauduleux : le reportage de France 2 « jette l'opprobre sur la profession », estime l'Ordre

Reportage arrêts maladies frauduleux

Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! La diffusion au 20H de France 2, mercredi, d'un reportage sur les arrêts maladie frauduleux, a... 3

Tabacologie UNE SEULE CIGARETTE PAR JOUR AUGMENTE LE RISQUE CV DE 50 % Abonné

Cigarette

Fumer moins est inefficace sur le risque cardiovasculaire. Retour sur cette méta-analyse du BMJ, qui réduit à néant tout espoir sur la... Commenter

LES INHIBITEURS CALCIQUES DANS LE RAYNAUD Abonné

Raynaud

Que valent les inhibiteurs calciques dans le traitement du syndrome de Raynaud ? La revue Cochrane (1) s’est attachée à évaluer le rapport... Commenter

A découvrir