Les pays de l'UE enterrent un texte sur les soins de santé transfrontaliers
Brève

Les pays de l'UE enterrent un texte sur les soins de santé transfrontaliers

01.12.2009

Un projet de loi visant à clarifier les droits à remboursement des patients européens se soignant hors de leurs frontières a été durablement enterré mardi, du fait de l'opposition de plusieurs pays, Espagne, Portugal et Pologne en tête.« Aucun accord n'a été trouvé », a annoncé une porte-parole de la présidence suédoise de l'UE, après des heures de tractations pour briser l'opposition résolue d'une minorité de blocage lors d'une réunion des ministres de la Santé de l'UE à Bruxelles. « Il faut apporter une sécurité aux citoyens européens. Nous ne voulons pas laisser aux tribunaux le soin de trancher au cas par cas », avait pourtant argué le ministre suédois de la Santé et des Affaires sociales Göran Hägglund, dont le pays préside l'UE. Ce projet de loi sur la liberté de mouvement des patients dans l'UE vise surtout à sortir de l'illégalité nombre de gouvernements de l'UE qui ne se conforment pas à la jurisprudence de la Cour de justice européenne. Aujourd'hui, les patients peuvent choisir sans autorisation préalable de traverser la frontière pour se faire soigner. Ils doivent ensuite être remboursés par leur pays à hauteur de ce qu'ils y percevraient, stipulent des arrêts de justice. Bruxelles cherchait à graver les droits de ces patients dans un texte de loi pour les rendre plus lisibles et moins sujets à contestation.Cependant, les patients transfrontaliers sont minoritaires aujourd'hui: ils totalisent 1% des dépenses nationales, calcule Bruxelles.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les futurs internes ont donc choisi leur discipline et leur lieu...2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Alzheimer : deux tiers des Français ne sauraient pas qui consulter

.

Alzheimer arrive en deuxième position des maladies qui font le plus peur aux Français (20% des réponses), derrière le cancer (38%) et à... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir