H1N1: la solidarité s’organise dans le monde pour le vaccin
Brève

H1N1: la solidarité s’organise dans le monde pour le vaccin

12.10.2009

Une centaine de pays en voie de développement vont recevoir des dons de vaccins contre la grippe H1N1, probablement en novembre, a annoncé lundi l’OMS. Le directeur général de l'OMS approuvera très probablement aujourd'hui (lundi) une liste de près de 100 pays qui recevront les donations de vaccins contre la grippe pandémique. Ces dizaines de milliers de vaccins contre la grippe pandémique qui seront envoyés vers les pays pauvres seront fournis par les groupes pharmaceutiques ainsi que par les pays développés, ces derniers ayant promis de distribuer 10% de leurs stocks de vaccins aux pays pauvres. Les groupes pharmaceutiques français Sanofi-Aventis et britannique GlaxoSmithKline (GSK) fourniront quelque 150 millions de doses. La société pharmaceutique américaine Medimmune devrait aussi fournir des doses. La distribution de ces vaccins atteindra près de 2% de la population de ces pays pauvres d'ici quatre à cinq mois, selon l'OMS.

De leur côté, les ministres européens qui se réunissait lundi à Luxembourg ont décidé d’organiser la solidarité à l’intérieur de l’Union. Cinq pays européens -les trois pays Baltes, la Bulgarie et Malte- ont annoncé qu’ils envisageaient de regrouper leurs appels d'offres nationaux pour commander ensemble, à meilleur prix, des vaccins contre la grippe H1N1. Et d’une manière générale, les ministres de l'UE en charge de la santé ont demandé à la Commission européenne "d'appuyer des processus permettant l'achat de vaccins pour les Etats membres", n'ayant pas encore conclu d'accords avec les fabricants. Une telle démarche pourrait aussi valoir pour des pays candidats à l'accession à l'UE. Bruxelles doit aussi apporter des clarifications juridiques sur la vente de vaccins par des pays européens à d'autres membres de l'UE insuffisamment prévoyants."J'espère que nous aurons des doses de pays comme le Royaume-Uni ou la Finlande, qui ont prévu de couvrir 100% de leur population et ne se serviront pas de telles quantités", a commenté le ministre estonien.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Consultation

Nouvelles recos sur l'autisme : des outils de détection pour un diagnostic dès 18 mois

La Haute Autorité de Santé vient de publier de nouvelles recommandations sur le repérage, le diagnostic et l’évolution du trouble du spectre de l’autisme (TSA).  Les dernières recommandations sur...1

En Eure-et-Loir, des pharmaciens contestent l'autorisation d'une généraliste à délivrer des médicaments

Médicaments

Depuis 2014, le Dr Élodie Venot-Goudeau, qui exerce à Civry (Eure-et-Loir), est autorisée à délivrer des médicaments à sa patientèle. Comme... 3

Enquête : qu'attendez-vous de la recertification ?

recertification

Le gouvernement souhaite mettre en place une recertification périodique des compétences des médecins. Beaucoup d’incertitudes entourent... Commenter

ORL LE VERTIGE POSITIONNEL PAROXYSTIQUE BÉNIN Abonné

Vestibulométrie sous vidéonystagmographie (VNG)

Les vertiges paroxystiques positionnels bénins sont la première cause de vertiges, mais le médecin généraliste doit avant tout éliminer une... Commenter

Prescription METFORMINE ET RISQUE D’ACIDOSE LACTIQUE Abonné

Molecule de Metformine

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a récemment alerté sur le risque d’acidose lactique sous... Commenter

A découvrir