La nouvelle pilule du lendemain, dans les pharmacies après-demain
Brève

La nouvelle pilule du lendemain, dans les pharmacies après-demain

29.09.2009

Une nouvelle pilule du lendemain, EllaOne©, surnommée "du surlendemain" car utilisable jusqu'à cinq jours après un rapport sexuel à risque, est commercialisée à partir de cette semaine dans plusieurs pays d'Europe, selon le laboratoire HRA Pharma, qui a reçu l'ultime aval de l'agence européenne du médicament (EMEA). Elle sera d’abord distribuée en France, Royaume-Uni, Allemagne, et devrait arriver dans les pharmacies françaises à partir de jeudi ou vendredi. La commercialisation devrait ensuite s'étendre à la Belgique, l’Italie, l’Espagne, et les pays nordiques. En France, elle sera vendue au prix indicatif de 30 euros, pour l'instant sans remboursement de l'assurance maladie.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Excédé par la multiplication des PV, un généraliste du Mans menace d'arrêter ses visites

La bataille pour le stationnement gratuit des médecins en visite se poursuit du côté du Mans. Un généraliste, excédé de se faire verbaliser, a décidé d'écrire au maire de la commune. Installé...2

Enquête : qu'attendez-vous de la recertification ?

recertification

Le gouvernement souhaite mettre en place une recertification périodique des compétences des médecins. Beaucoup d’incertitudes entourent... 9

Arrêts maladies frauduleux : le reportage de France 2 « jette l'opprobre sur la profession », estime l'Ordre

Reportage arrêts maladies frauduleux

Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! La diffusion au 20H de France 2, mercredi, d'un reportage sur les arrêts maladie frauduleux, a... 1

Tabacologie UNE SEULE CIGARETTE PAR JOUR AUGMENTE LE RISQUE CV DE 50 % Abonné

Cigarette

Fumer moins est inefficace sur le risque cardiovasculaire. Retour sur cette méta-analyse du BMJ, qui réduit à néant tout espoir sur la... Commenter

LES INHIBITEURS CALCIQUES DANS LE RAYNAUD Abonné

Raynaud

Que valent les inhibiteurs calciques dans le traitement du syndrome de Raynaud ? La revue Cochrane (1) s’est attachée à évaluer le rapport... Commenter

A découvrir