Les patients d'un acupuncteur d’Antibes invités aux dépistages VIH, VHB et VHC
Brève

Les patients d'un acupuncteur d’Antibes invités aux dépistages VIH, VHB et VHC

15.09.2009

Plus de 1 200 patients d'un acupuncteur d'Antibes ont été invités par les autorités sanitaires à procéder à un test de dépistage des virus du sida et de l'hépatite, le mode de stérilisation des aiguilles ayant été jugé dangereux. Un courrier a été adressé la semaine dernière à 1 262 patients ou anciens patients identifiés de l'acupuncteur, a déclaré à l'AFP le directeur adjoint de la DDASS des Alpes-Maritimes. « Le risque de contamination par le virus VIH du sida ou les virus des hépatites B et C n'est pas quantifiable mais il existe » a déclaré de son côté un médecin de la DDASS. Le quotidien Nice Matin a rappelé que les activités de l'acupuncteur ont été suspendues fin juin par arrêté préfectoral pour cinq mois, le temps que le Conseil départemental de l'ordre des médecins se prononce. Selon la DDASS, le médecin ne s'est pas conformé aux recommandations du ministère de la Santé et des sociétés d'acupuncture en matière de stérilisation.

Celles-ci préconisent l'utilisation d'aiguilles à usage unique alors que l'acupuncteur réutilisait les mêmes aiguilles après stérilisation. L'enquête sanitaire a été provoquée par une plainte d'une patiente au Conseil de l'ordre. Le cas a également été signalé au procureur de Grasse.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Test

Alzheimer, la HAS plaide pour un diagnostic précoce

Comme prévu par le plan maladie neurodégénérative 2014-2018, la HAS vient de publier un guide sur le parcours de soins de la maladie d’Alzheimer. Conçu en partenariat avec le Collège de la médecine...1

[Vidéo] Sur la télémédecine, la CNAM et le SML souhaitent accélérer, la FMF freine des quatre fers

Téléconsultation

La CNAM espérait signer l'avenant conventionnel numéro 6 sur la télémédecine avant l'été. Cette ambition est aujourd'hui fragilisée. Si le... Commenter

Recommandations 2018 aux voyageurs : recul de la prophylaxie anti-palustre et vigilance extrême sur le risque d’importation de BLSE

Reco voyageurs

Même si un touriste sur 2 sera victime d’une pathologie infectieuse durant son voyage, les infections ne représentent que 1 à 3% des décès,... Commenter

QUAND LE LYME CACHE LA FORÊT Abonné

Tique

Le mois de mai marque le début du pic d’activité des tiques dans l’environnement. Que sait-on d'elles ? Quelles maladies transmettent-elles... Commenter

Pneumologie LES FORTES DOSES DE CORTICOÏDES INHALÉS DANS L'ASTHME Abonné

Inhalation

Deux articles récemment publiés dans la même édition du NEJM sur les fortes doses de corticoïdes inhalés en prévention des exacerbations... Commenter

A découvrir