Le congé d’accompagnement de fin de vie sera examiné mardi à l’Assemblée nationale
Brève

Le congé d’accompagnement de fin de vie sera examiné mardi à l’Assemblée nationale

16.04.2009

Les députés examineront mardi une proposition de loi qui vise à créer une allocation journalière limitée dans le temps pour permettre à un proche d’accompagner à domicile une personne en fin de vie. Cette proposition de loi reprend une des recommandations du rapport que le député Jean Léonetti avait remis au premier ministre en décembre. La proposition de loi est cosignée par le rapporteur lui-même pour l’UMP mais également Gaëtan Gorce pour le PS, Michel Vaxès pour le PCF et Olivier Jardé pour le Nouveau Centre. Selon ce texte, l’allocation d’un montant de 47 euros par jour sera versée durant trois semaines maximum. Le bénéficiaire devra être un parent, un enfant, un frère, une sœur ou une personne partageant la vie d’un malade en fin de vie. Le « congé de solidarité familiale » existait déjà mais il n’était pour l’heure pas rémunéré. Selon les députés qui ont déposé cette proposition, cette allocation devrait concerner 20 000 personnes chaque année pour un coût estimé à 20 millions d’euros. Mais, ils estiment qu’une « partie de ce coût sera compensée par la réduction du nombre d’arrêts de travail dont bénéficient les accompagnants » jusqu’à présent, faute d’autres solutions.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...Commenter

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2-0

Les médecins ont encore un an pour répondre à leur obligation triennale de développement professionnel continu (DPC). Les généralistes... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir