Coronavirus : « Ce combat va durer, nous devons tous l'intégrer », prévient Philippe

Coronavirus : « Ce combat va durer, nous devons tous l'intégrer », prévient Philippe

Christophe Gattuso
| 28.03.2020
  • Philippe

    Coronavirus : « Ce combat va durer, nous devons tous l'intégrer », prévient Philippe

Le Premier ministre a entrepris de répondre aux inquiétudes des Français, ce samedi, sur l'épidémie de coronavirus. Lors d'un point de situation organisé à Matignon, Édouard Philippe, accompagné du ministre de la Santé, du Directeur général de la Santé mais aussi d'une infectiologue et d'un épidémiologiste, a établi premier bilan et précisé la stratégie du gouvernement deux semaines après avoir annoncé le début du confinement des Français pour endiguer la progression du virus.

« Le combat ne fait que commencer, a déclaré le Premier ministre. Les 15 premiers jours d'avril seront encore plus difficiles que les 15 jours qui viennent de s'écouler. »

Très grave, Édouard Philippe a assuré les Français de la volonté du gouvernement de jouer la carte de la transparence en cette période de crise sanitaire. « Nous dirons ce que nous savons et ce que nous ne savons pas », a-t-il affirmé. Sur un ton grave, le Premier ministre a également exprimé les sujets d'inquiétude, évoquant la progression rapide de l'épidémie (le nombre de cas double tous les 3 à 4 jours) mais aussi sa préoccupation pour les personnes âgées. « 86 % des décès enregistrés à ce jour ont concerné des personnes de plus de 70 ans, a expliqué le Pr Karine Lacombe, chef du service des maladies infectieuses à Saint-Antoine. L'âge médian des patients hospitalisés en réanimation est de 58 ans. »

Les résidents des EHPAD isolés dans leur chambre

Le virus étant extrêmement dangereux pour les seniors, le ministre de la Santé a annoncé que les quelque 700 000 résidents en EHPAD seraient isolés dans leur chambre pour éviter d'être contaminés. Olivier Véran a également émis le souhait que les personnels des EHPAD soient prioritaires pour réaliser des tests mais aussi que des dispositions soient prises afin que ces personnels sortent le moins possible de ces établissements afin de limiter le risque qu'ils soient eux-mêmes infectés.

Un objectif : monter à 14 500 lits de réanimation

Pour faire face à l'augmentation importante du nombre de cas, le ministre de la Santé a présenté l'objectif de la France de passer à14 000 à 14 500 lits de réanimation en France, a déclaré Olivier Véran, pour une capacité initiale de 5 000 lits. Ce samedi soir, 17 600 personnes étaient hospitalisées dont près de 4 300 en réanimation, selon le dernier décompte révélé par la DGS. « Le nombre d'admissions quotidien en service de réanimation est l'indicateur le plus important pour nous », a précisé le Pr Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l'Institut Pasteur.

Commande de respirateurs et d'un million de masques

Le ministre de la Santé a ajouté l'importance des renforts des professionnels de santé pour faire face à cette crise inédite et a remercié les milliers de ceux qui se sont engagés dans la réserve sanitaire.

À l'hôpital, « l'un des enjeux sera d'acquérir des respirateurs », a ajouté le ministre de la Santé, qui a annoncé la commande de respirateurs supplémentaire dont plus d'un millier à Air Liquide.

Pour faire face à l'épidémie de Covid-19, la France a commandé « plus d'un milliard » de masques notamment à la Chine, a indiqué samedi Olivier Véran.

« Un pont aérien étroit et intensif entre la France et la Chine a été mis en place de manière à faciliter les entrées des masques sur notre territoire », a-t-il ajouté en rappelant que la France avait besoin de 40 millions de masques par semaine alors qu'elle n'en produit que 40 millions par mois. « Nos réserves ne sont pas infinies (120 millions, NDLR) », a-t-il souligné.

Le Premier ministre a par ailleurs annoncé que de nouveaux masques, destinés aux non personnels soignants « lavables au moins cinq fois », seraient créés par des entreprises françaises en matière de textile et de papier, pour « répondre à des usages bien spécifiques ».

Davantage de tests pour la sortie du confinement

Lors de cet exercice de pédagogie, le ministre de la Santé a par ailleurs réaffirmé que la France allait « amplifier ses capacités de dépistage pour la fin du confinement ».  De 5 000 tests quotidiens réalisés aujourd'hui, la France devrait être en capacité d'en réaliser « jusqu'à 50 000 par jour, d'ici à la fin avril », a avancé Olivier Véran. Le gouvernement entend par ailleurs déployer les tests rapides (avec un objectif de 30 000 tests par jour fin avril) qui permettront d'avoir un retour dans les 15 à 30 minutes mais aussi la sérologie pour savoir si une personne a été immunisée ou non. « La recherche et développement progressent vite, nous espérons l'expérimenter dans les prochains jours », a indiqué le ministre de la Santé.

Enfin, alors que les pressions sont fortes notamment pour réclamer la délivrance de chloroquine aux patients infectés, le ministre de la Santé s'est montré d'une grande prudence sur les traitements attendus. « Il n'existe à ce jour aucun traitement contre le coronavirus qui ait fait ses preuves », a-t-il affirmé. Le ministre a ajouté que 13 études étaient en cours et que 16 autres étaient à venir.

Au terme de cet exercice de pédagogie de deux heures, le Premier ministre a reconnu que la France se trouvait dans une « situation difficile » : « Ce combat va durer, nous devons tous l'intégrer. Nous le gagnerons en respectant la discipline, le confinement et les gestes barrières, dans l'intérêt collectif et des personnels soignants », a conclu Édouard Philippe.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Consultation

Une consultation de déconfinement à 46 euros créée pour la reprise des suivis complexes

Pendant le confinement, la faible fréquentation des cabinets a été synonyme de retards de soins importants pour les patients les plus fragiles. Depuis le 11 mai, l'activité a repris et l'une des...3

Deux fois plus d'arrêts cardiaques extrahospitaliers pendant le confinement Abonné

ecg

Alors que les Français ont eu tendance à éviter les urgences hospitalières (hors Covid-19) pendant la période du confinement, quelles ont... Commenter

Hydroxychloroquine : l'étude du Lancet sous le feu de la critique

Plaquénil

La suspension par l'OMS des essais sur l'hydroxychloroquine aurait pu signer la fin de ce possible traitement contre le Covid-19. Mais... 4

Cardiovasculaire PRISE EN CHARGE DE LA POUSSÉE HYPERTENSIVE Abonné

Tensiomètre cassée

La poussée hypertensive est une situation clinique fréquente, bénigne dans la très grande majorité des cas. Cependant, il arrive que cet... Commenter

Pédiatrie LA MALADIE DE KAWASAKI Abonné

Cliché 1 Œdème des lèvres avec fissuration

La maladie de Kawasaki est une vascularite aiguë touchant l’enfant de moins de 5 ans. Cliniquement, des manifestations cutanées dominent le... Commenter

A découvrir