L’AP-HP crée un réseau ville-hôpital pour la prise en charge des patients Covid-19

L’AP-HP crée un réseau ville-hôpital pour la prise en charge des patients Covid-19

Amandine Le Blanc
| 26.03.2020
  • APHP

    L’AP-HP crée un réseau ville-hôpital pour la prise en charge des patients Covid-19

La France va certainement atteindre le pic épidémique dans les prochains jours, Plus que jamais le système de soins a donc besoin de se mettre en ordre de bataille pour tenter d’absorber la vague qui a déjà commencé et va s’intensifier, particulièrement en Ile-de-France, une des régions les plus touchées du pays. « On a besoin de milliers de personnes supplémentaires auprès des malades », s'est ainsi alarmé mercredi sur France Info Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Un annuaire pour orienter en ville

L'AP-HP a lancé des appels aux volontaires pour venir renforcer ces équipes et les hôpitaux parisiens en appellent aussi aux médecins de ville pour créer « un réseau ville-hôpital », « plus que jamais » indispensable en cette période. L’équipe du service de maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Bichat a donc annoncé la création du Covicab’, un réseau ville-hôpital. L'objectif est de s’organiser entre l’hôpital qui assure la prise en charge des patients nécessitant une hospitalisation ou une surveillance en cas de facteurs de risque, et les généralistes qui « ont un rôle majeur à jouer pour répondre aux demandes non urgentes mais néanmoins justifiées de certains patients ». Cela peut être le cas pour 80 % des patients atteints de Covid-19 avec une symptomatologie modérée mais qui peuvent avoir besoin : « parfois d’une simple réassurance, parfois d’un examen médical, parfois d’un suivi Covid19 + non grave », souligne le communiqué. La médecine de ville aura aussi un rôle à jouer pour les patients après leur sortie d’hospitalisation.

L’initiative repose donc sur un formulaire à remplir pour signaler sa capacité à recevoir des patients suspects ou confirmés de Covid19 en présentiel ou en téléconsultation et ses modalités de consultation. Cela permettra ensuite de constituer un annuaire, consultable uniquement par les médecins urgentistes ou hospitaliers, afin de réorienter en ville les patients. 

Une appli pour le télésuivi

Par ailleurs pour suivre ensuite les patients non graves qui sont renvoyés chez eux, l’AP-HP a également lancé la semaine dernière l’appli Covidom qui permet un télésuivi. Des questionnaires médicaux sont notamment proposés une à plusieurs fois par jour, selon la stratification du risque et la période. Selon les réponses du patient, une alerte peut être envoyée et en cas d’urgence immédiate, il est demandé au patient de se mettre en relation avec le 15. L’application a dans un premier temps été lancée pour les patients de l’hôpital Bichat et de la Pitié Salpêtrière, mais les médecins de ville peuvent aussi demander à y être inscrit en envoyant un mail à inscription-covidom@aphp.fr

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Consultation

Une consultation de déconfinement à 46 euros créée pour la reprise des suivis complexes

Pendant le confinement, la faible fréquentation des cabinets a été synonyme de retards de soins importants pour les patients les plus fragiles. Depuis le 11 mai, l'activité a repris et l'une des...3

Deux fois plus d'arrêts cardiaques extrahospitaliers pendant le confinement Abonné

ecg

Alors que les Français ont eu tendance à éviter les urgences hospitalières (hors Covid-19) pendant la période du confinement, quelles ont... Commenter

Hydroxychloroquine : l'étude du Lancet sous le feu de la critique

Plaquénil

La suspension par l'OMS des essais sur l'hydroxychloroquine aurait pu signer la fin de ce possible traitement contre le Covid-19. Mais... 5

Cardiovasculaire PRISE EN CHARGE DE LA POUSSÉE HYPERTENSIVE Abonné

Tensiomètre cassée

La poussée hypertensive est une situation clinique fréquente, bénigne dans la très grande majorité des cas. Cependant, il arrive que cet... Commenter

Pédiatrie LA MALADIE DE KAWASAKI Abonné

Cliché 1 Œdème des lèvres avec fissuration

La maladie de Kawasaki est une vascularite aiguë touchant l’enfant de moins de 5 ans. Cliniquement, des manifestations cutanées dominent le... Commenter

A découvrir