Le confinement sera prolongé de « quelques semaines » et (un peu) durci

Le confinement sera prolongé de « quelques semaines » et (un peu) durci

Christophe Gattuso
| 24.03.2020
  • Capture d'écran Edouard Philippe

    Le confinement sera prolongé de « quelques semaines » et (un peu) durci

Le Premier ministre a annoncé lundi soir que la France se préparait à prolonger de « quelques semaines » le confinement pour lutter contre le coronavirus, qui avait déjà entraîné lundi 860 décès, soit 186 supplémentaires en une journée dont au moins cinq médecins.

« Le temps normal n'est pas pour demain. (...) Ce temps du confinement peut encore durer quelques semaines », a affirmé Edouard Philippe au journal télévisé de TF1, sans donner de date précise de levée de cette mesure. Le Premier ministre a cependant évoqué un léger durcissement des dispositions exceptionnelles dès mardi matin, dont la fermeture des marchés ouverts, sauf rares exceptions en milieu rural.

« Sortir pour promener ses enfants ou faire du sport c'est dans un rayon de 1 km de chez soi, maximum pour une heure, tout seul et une fois par jour », a encore précisé le chef du gouvernement alors que les sanctions ont été durcies pour ceux ne respectant pas les mesures restrictives.

Pas de confinement total

Les 135 euros d'amende forfaitaire doivent passer à 1 500 euros en cas de récidive « dans les 15 jours », et « quatre violations dans les trente jours » pourront valoir « 3 700 euros d'amende et six mois de prison au maximum ».

Le gouvernement a donc suivi les préconisations du Conseil d'État qui, dans un avis rendu dimanche, avait enjoint le gouvernement de revoir d'ici 48 heures certaines dérogations de déplacement « au caractère ambigu » sans toutefois se prononcer pour le confinement total réclamé par deux syndicats d'internes (Isni) et de Jeunes médecins.

Lundi, à la veille d'un nouvel avis du conseil scientifique, le président de la République a fait part de son opposition à un « confinement total » de la population française. Ce qui laisse peu de marges de manœuvre à cette instance et pose la question de sa réelle indépendance.

* Mise à jour à 19h45 :

Réuni ce mardi, le conseil scientifique a estimé « indispensable de prolonger le confinement » en France, éventuellement jusqu'à « six semaines au moins », dans un avis rendu public.

« Le confinement durera vraisemblablement au moins six semaines à compter de sa mise en place » le 17 mars, écrit le Conseil, qui dit également « considérer nécessaire un renforcement du confinement », sans se prononcer sur les modalités exactes.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Philippe

Coronavirus : « Ce combat va durer, nous devons tous l'intégrer », prévient Philippe

Le Premier ministre a entrepris de répondre aux inquiétudes des Français, ce samedi, sur l'épidémie de coronavirus. Lors d'un point de situation organisé à Matignon, Édouard Philippe, accompagné du...13

Cabinets désertés : les généralistes craignent des pertes de chances pour les patients chroniques

Salle d'attente vide

En annonçant lundi 23 mars le durcissement des dispositions exceptionnelles de sortie et en demandant aux Français de réserver leurs... 7

Coronavirus : dépister plus, mais pour quoi faire ?

Test

2000, 4000, 12 000 et bientôt 30 000 tests PCR par jour d’ici la fin de la semaine voire 50 000 fin avril… Depuis une dizaine de jours, les... Commenter

Ophtalmologie LE CARCINOME BASOCELLULAIRE DE LA PAUPIÈRE Abonné

Lésion nodulaire multilobée de la paupière inférieure.

Le carcinome basocellulaire est la pathologie maligne la plus fréquente au niveau de la paupière. Dans 80 % des cas, il s’agit d’une forme... 1

Dermatologie LA PRISE EN CHARGE DU PSORIASIS Abonné

Psoriasis

Le psoriasis est une maladie systémique chronique, non contagieuse, fréquente et qui a un impact sévère sur la qualité de vie. Il touche... Commenter

A découvrir