Coronavirus : antihypertenseurs, on ne change rien !

Coronavirus : antihypertenseurs, on ne change rien !

Nicolas Evrard
| 19.03.2020
  • Prise de tension

    Coronavirus : antihypertenseurs, on ne change rien !

Les patients hypertendus sous sartan (ARA2) ou inhibiteur d’enzyme de conversion (IEC) présentant une infection par Covid-19 ou à risque d'infection, doivent garder le même traitement et donc ni l’arrêter, ni le modifier. C’est le message délivré par le Comité français de lutte contre l’HTA (CFLHTA) et l'European Society of Cardiology (ESC).

Un questionnement vis-à-vis de ces médicaments anti-hypertenseurs provient du fait que lors de la contamination des cellules, le virus Sars-CoV-2 se lie à l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2. Or il se trouve que les IEC comme les bloqueurs des récepteurs de l’angio 2 (sartan) augmentent les taux de l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 (ACE2). Aussi a-t-on craint que ces deux familles d’anti-hypertenseurs facilitent la contamination, ou ne l’aggravent.

Un article du Lancet Respiratory Medecine du 11 mars a nourri cette inquiétude. Cet article qui s’est spécialement intéressé à certaines populations de malades : hypertendus et diabétiques. Ainsi les auteurs ont indiqué que l’expression d’ACE2 est significativement augmentée chez les diabétiques de type 1 ou de type 2 traités par IEC ou ARA2. « Nous pensons que les patients souffrant de cardiopathie, d’hypertension, ou de diabète et traités avec des médicaments augmentant les ACE2, ont un risque plus élevé de souffrir d’une forme sévère d’infection à COVID-19 », ont-ils écrit.

Manque de preuves solides

Après que cette information a diffusé dans le grand public via des réseaux sociaux, l'European Society of Cardiology a rapidement réagi, en se montrant rassurante, et recommandant aux patients de continuer à se traiter avec leur antihypertenseur habituel. Pour cette société savante, on manque de preuves solides pour que des médicaments de la famille des IEC ou ARA II soient arrêtés à cause de l’infection à Covid-19. Elle précise même que des travaux effectués chez les animaux suggèrent que ces traitements protégeraient contre des complications pulmonaires graves de cette infection.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Masques FFP2

Manque de masques : des familles de généralistes décédés du coronavirus portent plainte

Pendant la crise épidémique, certains médecins généralistes ont payé de leur vie leur engagement auprès de leurs patients. Selon les derniers chiffres de la caisse de retraite des médecins, une...3

Le Lancet prend de la distance vis-à-vis de l’étude très critiquée sur l’hydroxychloroquine

Lancet

Après avoir été sérieusement critiquée par la communauté scientifique, l’étude du Lancet ayant pointé l'absence bénéfice de... 7

Malgré les critiques, l'appli StopCovid déjà téléchargée 600 000 fois en 24 h

Smartphone

Effet de curiosité ou vraie volonté de l’utiliser, l’application smartphone StopCovid qui doit permettre le traçage de contacts avec des... Commenter

Cardiovasculaire PRISE EN CHARGE DE LA POUSSÉE HYPERTENSIVE Abonné

Tensiomètre cassée

La poussée hypertensive est une situation clinique fréquente, bénigne dans la très grande majorité des cas. Cependant, il arrive que cet... Commenter

Pédiatrie LA MALADIE DE KAWASAKI Abonné

Cliché 1 Œdème des lèvres avec fissuration

La maladie de Kawasaki est une vascularite aiguë touchant l’enfant de moins de 5 ans. Cliniquement, des manifestations cutanées dominent le... Commenter

A découvrir