Tramadol : les prescriptions limitées à 3 mois par ordonnance

Tramadol : les prescriptions limitées à 3 mois par ordonnance

16.01.2020
  • Prescription

Afin de limiter le mésusage des opioïdes et les risques de dépendance, l’ANSM a décidé de réduire la durée maximale de prescription des antalgiques contenant du tramadol (voie orale) de 12 à 3 mois. Cette mesure sera applicable à compter du 15 avril. À partir de cette date, la poursuite d’un traitement par tramadol au-delà de 3 mois nécessitera une nouvelle ordonnance.

Au travers de cette décision, l’ANSM entend débanaliser cet antalgique, sans pour autant...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Masque chirurgical

Des masques chirurgicaux annoncés pour les libéraux à partir du 2 mars

Quand et comment seront distribués les 15 millions de masques anti-projections promis mercredi soir par Olivier Véran, notamment aux médecins libéraux ? ...5

Coronavirus : le généraliste du deuxième patient décédé s'étonne de ne pas avoir été contacté par les autorités

Capture d'écran

Le Dr Philippe Pinilo est le médecin généraliste de Crépy-en-Valois (Oise) qui a délivré son arrêt de travail à l’enseignant de l’Oise,... 5

La Carmf prête à aider financièrement les médecins exposés au coronavirus

Carmf

Alors que la menace d'une épidémie de coronavirus se renforce, l'inquiétude des médecins grandit. Préoccupés par l'approvisionnement de... 1

Sinistralité RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE : PLAINTES ET GRIEFS Abonné

Avocat et médecin

Les plaintes des patients ou de leurs familles, à la suite d’une erreur médicale ou d’un événement indésirable associé aux soins (EIAS),... Commenter

Addictologie LE SKIN POPPING Abonné

SKIN POPPING

Le skin popping consiste à effectuer des injections sous-cutanées répétées de drogues. Cette pratique expose le patient à des risques... Commenter

A découvrir