« À 69 ans, il faut savoir s'arrêter » : un généraliste du Nord conteste être parti précipitamment

« À 69 ans, il faut savoir s'arrêter » : un généraliste du Nord conteste être parti précipitamment

Christophe Gattuso
| 30.11.2019
  • Stéthoscope

Accusé par certains patients d'être parti précipitamment, le Dr Patrick Blanckaert, médecin généraliste à Seclin, se défend d'avoir fermé son cabinet sans avoir prévenu sa patientèle. « Je devais partir en octobre et un jeune médecin remplaçant que je connaissais depuis un an devait me succéder, confie le médecin, joint par Le Généraliste. Mais au mois d'août, il m'a finalement appris qu'il ne viendrait pas et il est parti s'installer à Linselles dans un cabinet informatisé...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Remplacement

Le SASPAS, sésame pour remplacer ? Les syndicats d'internes divisés sur les nouvelles règles

Changera, changera pas ? La modification des règles en vigueur pour l’obtention de la licence de remplacement pour les internes de médecine générale (IMG) fait toujours débat. Depuis plusieurs mois...Commenter

PDS : faute de moyens, MG France appelle à fermer les cabinets les samedis

Stéthoscope

Déplorant « l’absence des moyens nécessaires pour organiser la continuité des soins » en ville, le syndicat MG France vient d'appeler les... 9

Enquête du Généraliste Les facteurs environnementaux ont-ils un impact sur votre pratique ?

Pollution

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), jusqu’à 20 % des cancers seraient d’origine environnementale. L'exposition à la pollution... 1

LES INFECTIONS CUTANÉES BACTÉRIENNES AU QUOTIDIEN Abonné

Photo 1

LA DERMOHYPODERMITE BACTÉRIENNE NON NÉCROSANTE Anciennement appelée érysipèle, elle est essentiellement rencontrée chez l’adulte. Le germe... Commenter

TRAITEMENT LOCAL DES PLAIES CHRONIQUES Abonné

Les causes de plaie chronique incluent les ulcères de jambe, les escarres, les plaies du diabétique et les moignons d’amputation. Cet... Commenter

A découvrir