Les urgences pourraient être financées majoritairement au forfait, en fonction du territoire et du profil des patients

Les urgences pourraient être financées majoritairement au forfait, en fonction du territoire et du profil des patients

Amandine Le Blanc
| 16.10.2019
  • Urgences

La tarification à l’activité (T2A) à l’hôpital n’est plus en odeur de sainteté auprès des pouvoirs publics. Le gouvernement souhaite réformer le financement des hôpitaux et il pourrait bien commencer par les services d’urgence. Dans le cadre du projet loi de finance de la sécurité sociale 2020 (PLFSS), le député et urgentiste Thomas Mesnier (LREM) a déposé un amendement proposant un nouveau mode de rémunération. Alors que la saturation des services est une des causes de la crise...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Solidarité

Des médecins se cotisent sur Twitter pour permettre à un confrère de rester auprès de sa compagne malade

Twitter n'est pas qu'une plateforme où le bashing règne en maître. Le réseau social peut aussi s'avérer être un formidable vecteur de solidarité. "Doc Holiday", médecin généraliste remplaçant (qui...4

Antibiotiques, du mieux sur la ville

Antibiotiques

Stabilisation, voire diminution des consommations d’antibiotiques, prescriptions plus conformes aux recommandations ou encore baisse des... Commenter

Violences conjugales : « nous, médecins, avons un rôle majeur à jouer ! »

Dialogue médecin-patiente

D’après une thèse du Dr Marie Le Bars, un généraliste recevrait chaque jour en consultation une moyenne de 2 à 3 femmes victimes de... 1

Urologie LA DYSFONCTION ÉRECTILE RÉSISTANTE AUX IPDE-5 Abonné

Dysfonction érectile

La mise sur le marché du Viagra en 1998, puis d’autres inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (IPDE-5) a révolutionné la prise en... Commenter

PNEUMONIE, PAC OU PAS PAC ? Abonné

Pneumonie

Avec une incidence de 4,7/1 000 personnes/an, la pneumonie est une pathologie relativement fréquente en soins primaires. à l’occasion de la... Commenter

A découvrir