Les portraits de l'été - Qui est le Dr Mus, l'interne en "med-gé" aux 40 000 abonnés sur YouTube ?

Les portraits de l'étéQui est le Dr Mus, l'interne en "med-gé" aux 40 000 abonnés sur YouTube ?

Camille Roux
| 21.08.2019
  • Dr Mus

    Qui est le Dr Mus, l'interne en "med-gé" aux 40 000 abonnés sur YouTube ?

Avec ses lunettes noires d’intello vissées sur le nez et sa gueule d’interne pas tout à fait sorti de l’adolescence, le YouTubeur « Dr Mus » (qui se réfugie derrière son pseudo pour rester anonyme) a séduit pas moins de 40 000 followers en parlant médecine face caméra. Ce futur généraliste de 25 ans s’est lancé en janvier 2016 sur YouTube. Son objectif : partager avec humour son expérience d’étudiant en alliant deux de ses passions, la médecine et la vidéo. « Je suis ce qu’on appelle « un enfant d’Internet ». Je regardais beaucoup de vidéos. Au moment de commencer l’externat, je me suis dit que nos études étaient assez uniques et difficiles et qu’il y avait moyen de délirer sur ça. J’ai donc pris le trépied de mon père et mon smartphone. Ça a commencé comme ça », confie l’interne originaire de Bordeaux. L’origine de son pseudo « Mus », vient du jeu basque « Mus » – prononcer "mouche"–, une sorte de Poker local. « Une amie de médecine voulait nous y initier lors d’une soirée étudiante. Nous avons beaucoup ri car on n’a rien compris aux règles. C’est alors devenu le nom de notre groupe d’amis et je l’ai finalement choisi comme pseudo », explique-t-il.   

Ascension fulgurante

Le temps où le jeune externe, fils de médecin généraliste, publiait sur Instagram des cours sketchs sur la Paces est désormais révolu. Passé aussi par Facebook, puis désormais YouTube, son personnage d'interne alternant notes d'humour et coups de gueule, est devenu incontournable. Avec le YouTubeur Aviscène, ils sont les deux internes de médecine générale stars de la Toile. « Au début, j’ai attendu d’avoir 2 000 vues pour en parler à mes potes. C’est difficile de se lancer mais finalement ça a pris » se réjouit le Dr Mus. Malgré une pause d’un an sur YouTube en 2017-2018 pendant sa 6e année consacrée à préparer les ECNi, sa communauté est restée fidèle. Depuis sa reprise en septembre 2018, elle a même été multipliée par trois passant de 13 000 à 40 000 personnes.

Passage des ECNi, choix de la spécialité de médecine générale, premier stage aux urgences… Les vidéos du Dr Mus parlent avec humour de son expérience de futur médecin. Mais pas seulement. Débordant d’idées, il s’est récemment lancé dans une série de vidéos intitulée « C’est pas la vraie vie », où il décrypte des séries télé sur la médecine, comme Grey’s anatomy ou Dr House, dont les scènes parfois trop romancées sont loin de la réalité. Dr Mus n’hésite pas non plus à aborder des sujets plus sérieux comme la suppression du numerus clausus ou la crise des urgences. « J’aime aussi beaucoup l’idée de m’adresser à d’autres internes de façon pédagogique, pour parler des sujets d’actualité avec mon langage et ma vision des choses parfois un peu compliquées à comprendre pour des néophytes », poursuit le Dr Mus.

En 2017, l’interne a également accepté d’animer une série de vidéos sur YouTube dans le cadre du projet « Lumière sur la SEP » sponsorisé par le laboratoire Roche. Pendant 1 an, le Dr Mus a sillonné les régions de France pour aller à la rencontre des différents réseaux de prise en charge de la sclérose en plaques, patients comme professionnels de santé. « Ça m’a fait beaucoup de bien de sortir de mes révisions de concours grâce à ce projet. D’autant plus que les vidéos me manquaient. Cette expérience m’a conforté dans l’idée que j’adore animer, expliquer face à la caméra, que ce soit avec humour ou sur des sujets plus sérieux », confie l'interne.   

Fan de basket et de rap français

La médecine et la vidéo ne sont pas les seules passions du Dr Mus. Fan de basket-ball, mais surtout de l’équipe NBA des Spurs de San Antonio, il confie qu’en dehors du cadre de ses vidéos YouTube, où l’on voit entreposées des annales de Paces, se trouve apposé au mur un poster dédicacé de l'ex leader français de l’équipe Tony Parker. La musique est un autre de ses hobbies. « J’écoute de tout mais surtout du rap français en ce moment », précise-t-il. Ces passe-temps lui permettent de s’évader lorsqu’il n’est pas en stage. En première année d’internat, il en réalise un chez le praticien depuis deux mois, et ne regrette pas le choix de la médecine générale. Le Dr Mus se projette déjà installé en libéral dans la région de Bordeaux où il est né après quelque temps de remplacement. « Le libéral m’a toujours attiré même s’il faut encore améliorer les conditions exercice », ajoute-t-il.

Une chose est certaine, même thésé, le Dr Mus continuera les vidéos. « Cela fait partie de ma vie maintenant j’aime beaucoup trop faire ça. Pour l’instant je suis dans une bulle en tant qu’interne et on verra ce que cela donne en tant que généraliste. Mais il y a tellement de choses possibles sur YouTube que tout est encore à faire dans le domaine de la santé », projette l’interne. Le Dr Mus ne manque pas d’ambition pour la suite. « J’ai déjà des contacts avec d’autres internes connus de la Toile. Avec l’auteur de la page très populaire « Et ça se dit médecin », avec le YouTubeur Aviscène ou encore l’ex miss France Marine Lorphelin. J’aimerais beaucoup qu’on se lance à l’avenir dans un projet commun pour s’adresser aux jeunes médecins. On nous parle de coordination entre professionnels alors pourquoi pas commencer sur YouTube ! ».

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
bronchiolite

Recommandations : la HAS démédicalise la bronchiolite du nourrisson

Les précédentes recommandations de la HAS sur la prise en charge de la bronchiolite non compliquée dataient de 2000. Une actualisation était donc nécessaire en raison de la remise en question de la...2

L'Ordre infirmier veut faire reconnaître le droit de prescrire de sa profession

Infirmière

Consultation infirmière, droit de prescription, actes de soins, prévention… Dans un livre blanc présenté mercredi, l'Ordre infirmier... 1

Hôpitaux : Face aux mobilisations, Macron promet des « décisions fortes »

Emmanuel Macron

Alors qu'une grande manifestation pour « sauver l'hôpital public » a rassemblé ce jeudi après-midi des milliers de soignants en colère,... Commenter

Urologie LA DYSFONCTION ÉRECTILE RÉSISTANTE AUX IPDE-5 Abonné

Dysfonction érectile

La mise sur le marché du Viagra en 1998, puis d’autres inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (IPDE-5) a révolutionné la prise en... Commenter

DU TRI DANS LES ANTI-POUX Abonné

Pou

Le Groupe infectiologie dermatologique et infections sexuellement transmissibles (GR/IDIST) de la Société française de dermatologie (SFD)... Commenter

A découvrir