Les portraits de l'été - À Nice, le Dr Adriaan Barbaroux veut aiguiser l’esprit critique des internes

Les portraits de l'étéÀ Nice, le Dr Adriaan Barbaroux veut aiguiser l’esprit critique des internes

Amandine Le Blanc
| 20.08.2019
  • Barbaroux

Le Dr Adrien Barbaroux a été récompensé du prix Formation-Recherche, jeudi 20 juin dernier, lors de la cérémonie des Grands Prix du Généraliste. À 30 ans, le généraliste niçois a contribué dans sa faculté d’origine à mettre en place les Journées de l’esprit critique, qui visent à sensibiliser les étudiants dès la formation initiale à la prévention des conflits d'intérêts vis-à-vis de l'industrie pharmaceutique.

Pendant ses études, Adriaan Barbaroux a eu parfois bien du mal à comprendre les paradoxes de la profession. « En stage, j’ai eu des soucis à l’hôpital car j’étais réticent à la réception des visiteurs médicaux, comme beaucoup. Mais je ne comprenais pas pourquoi mes collègues qui les critiquaient les recevaient malgré tout. »

La prévention par les pairs

Conseillé par l’une de ses maîtres de stage, l’interne décide de consacrer sa thèse à l’étude de cette ambivalence en mobilisant des concepts sociologiques. Ce sujet attire l’attention de deux étudiants de 5e année, Gabriel Perraud et Robin Jouan, qui assistent à sa soutenance. Ils proposent au futur généraliste de travailler à la formation des étudiants en santé à l’esprit critique. Ils se renseignent sur les modèles existants, organisent plusieurs réunions. Un an plus tard, en 2016, les 1res Journées de l’esprit critique étaient organisées à la faculté de Nice. « Nous avons fait le choix de promouvoir l’esprit critique au sens large : vis-à-vis de la promotion, de la presse médicale et le grand public, des études scientifiques, etc. », souligne le souriant trentenaire, désormais installé en centre-ville de Nice et enseignant-chercheur à la faculté. Ouvertes à tous, les Journées réunissent surtout des étudiants en médecine. Conçues comme un outil de formation par les pairs, elles sont organisées par les étudiants pour les étudiants. « Le but est que ce soit le plus participatif possible. Nous faisons appel à des outils d’éducation populaire, comme les débats mouvants, la vidéo, des jeux de rôle, le théâtre. »

 

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Manifestation SOS retraites

Retraite : des milliers de libéraux, dont quelques médecins, défilent contre la réforme à Paris

« Non, non, non à la réforme Macron ! Oui, oui, oui aux professions unies ! » Tel était le slogan des milliers de professionnels libéraux venus manifester ce lundi à Paris contre la réforme des...1

« Succès mitigé » des aides à l'installation : vers un contrat unique pour sécuriser le début d'exercice des médecins

Consultation

Le Dr Sophie Augros, déléguée nationale à l'accès aux soins, a remis ce lundi à Agnès Buzyn un état des lieux des aides à l'installation... Commenter

Buzyn ouvre la porte à une rémunération des « heures sup’ » des internes, l’Isnar-IMG furieuse

Internes

En février, lors de son congrès, l’Isnar-IMG (Intersyndicale des internes de médecine générale) avait alerté Agnès Buzyn sur le temps de... Commenter

Diabétologie PAS D'“EFFET MÉMOIRE” DU CONTRÔLE INTENSIF DU DIABÈTE Abonné

Controle diabète

VADT, étude de suivi de patients DT2 sur 15 ans, a pendant ses 5,6 premières années comparé l'effet d'un contrôle intensif du DT2 vs... Commenter

ORL TOUT VERTIGE POSITIONNEL N’EST PAS BÉNIN Abonné

Fig.2

Le diagnostic de VPPB doit être basé sur des éléments cliniques précis et concordants. Toute discordance doit remettre en cause le... Commenter

A découvrir