Grossesse : près de 2 femmes sur 100 sont victimes de violences physiques

Grossesse : près de 2 femmes sur 100 sont victimes de violences physiques

Nicolas Evrard
| 08.07.2019
  • Grossesse violence

Les résultats d'une enquête nationale périnatale réalisée en 2016, auprès de 12 330 femmes révèlent qu'1,8 % d'entre elles ont subi des violences physiques au cours de leur grossesse. Cette étude publiée dans Maternal and Child Health Journal a été conduite par une équipe mixte INSERM/Université de Paris au sein du Centre de recherche en épidémiologie et statistiques (Cress).

Cette enquête montre que la fréquence des violences faites à ces femmes est plus...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Agnès Buzyn en visio au congrès de la CSMF

En direct de l'Université d'été de la CSMF Retraites, revalos, lapins… les réponses de Buzyn aux inquiétudes des médecins libéraux

La 25e Université d’été de la CSMF a ouvert ses portes vendredi au Palais des congrès d’Antibes-Juan-les-Pins dans un contexte marqué par une actualité de la santé aussi brûlante que le thermomètre...10

Vin et santé : un médecin voit rouge contre les « prohibitionnistes »

Vignoble

Chirurgien digestif et ancien rédacteur au Généraliste, le Dr Marc Lagrange, défend les bénéfices sur la santé du vin à doses modérées. Le... 3

Deuil infantile : le trauma du non-dit

Couverture

Dans « Blessures », François-Xavier Perthuis relate comment la disparition de sa petite sœur est restée un traumatisme. Le kinésithérapeute... Commenter

Diabétologie PAS D'“EFFET MÉMOIRE” DU CONTRÔLE INTENSIF DU DIABÈTE Abonné

Controle diabète

VADT, étude de suivi de patients DT2 sur 15 ans, a pendant ses 5,6 premières années comparé l'effet d'un contrôle intensif du DT2 vs... Commenter

ORL TOUT VERTIGE POSITIONNEL N’EST PAS BÉNIN Abonné

Fig.2

Le diagnostic de VPPB doit être basé sur des éléments cliniques précis et concordants. Toute discordance doit remettre en cause le... Commenter

A découvrir