Les réseaux sociaux, une nouvelle méthode de recherche scientifique

Les réseaux sociaux, une nouvelle méthode de recherche scientifique

Camille Roux
| 17.11.2018
  • Réseaux sociaux

Les Français parlent de plus en plus de leur santé sur le web. Trois citoyens sur dix ont déjà évoqué ce sujet sur la toile, dont 73 % sur les réseaux sociaux, révèle un sondage Odoxa pour le Healthcare data institute* (HDI) présenté ce jeudi. Les patients partagent beaucoup leur ressenti sur leur maladie ou échangent sur les effets secondaires des médicaments. Ces informations précieuses sont désormais mises au service de la recherche scientifique. 

Un groupe de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Une pétition en soutien au médecin mis en examen après le décès de cinq patients

Fin novembre, le Dr Méheut-Ferron, généraliste à Angerville-la-Martel (Seine-Maritime) était mis en examen pour avoir involontairement causé la mort de cinq personnes âgées en prescrivant un...17

Une association de parents demande à la HAS d'abroger ses recommandations sur le syndrome du bébé secoué

consultation

Plus de 300 familles réunies au sein de l'association Adikia (soutien aux victimes de faux diagnostics de maltraitance) demandent... 1

Enquête du Généraliste Les facteurs environnementaux ont-ils un impact sur votre pratique ?

Pollution

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), jusqu’à 20 % des cancers seraient d’origine environnementale. L'exposition à la pollution... Commenter

LES INFECTIONS CUTANÉES BACTÉRIENNES AU QUOTIDIEN Abonné

Photo 1

LA DERMOHYPODERMITE BACTÉRIENNE NON NÉCROSANTE Anciennement appelée érysipèle, elle est essentiellement rencontrée chez l’adulte. Le germe... Commenter

TRAITEMENT LOCAL DES PLAIES CHRONIQUES Abonné

Les causes de plaie chronique incluent les ulcères de jambe, les escarres, les plaies du diabétique et les moignons d’amputation. Cet... Commenter

A découvrir